Communiqué du 30/12/19

30 décembre 2019

Temps de lecture : < 1 minute

Grève contre la réforme des retraites : peut-on accepter une telle désorganisation des services publics ?

Depuis le 5 décem­bre 2019, donc depuis près de qua­tre semaines actuelle­ment, les ser­vices de trans­port pub­lic (RATP, SNCF) sont forte­ment per­tur­bés par les grèves, en par­ti­c­uli­er en Ile de France. Ils ren­dent les con­di­tions de vie de nom­breux usagers par­ti­c­ulière­ment dif­fi­ciles, sans que les syn­di­cats sem­blent s’en émou­voir.

Beau­coup de respon­s­ables poli­tiques rap­pel­lent l’in­tan­gi­bil­ité du droit de grève : pour­tant, au vu des cir­con­stances actuelles, on peut légitime­ment se deman­der s’il n y a pas un abus de ce droit (exer­cé d’ailleurs par des per­son­nes qui ne sont pas par­ti­c­ulière­ment mal­traitées par leurs employeurs…).

Des agents qui béné­fi­cient d’un emploi garan­ti à vie devraient avoir la décence de ne pas blo­quer le pays pour préserv­er leurs avan­tages. Ont-ils con­science qu’ils ne pour­raient pas le faire dans les pays voisins ?

Avec le MNR, deman­dons une forte régle­men­ta­tion des grèves pour empêch­er l’in­ter­rup­tion des ser­vices publics.

Voir aussi

Liste de diffusion

Share This