Le mondialisme triomphant !

31 août 2013

Temps de lecture : 5 minutes

Châteaurenard (13) – 31/08/13 – Discours de Francis Bocquillet, Université d’été 2013

Chers amis,

Nous vivons à l’ère d’une mon­di­al­i­sa­tion jamais con­nue !

Les nou­velles tech­nolo­gies ont envahi notre vie quo­ti­di­enne. En un peu plus d’un siè­cle nous sommes passés de la loco­mo­tive à vapeur à l’avion qui nous trans­porte de n’importe quel point de la planète à un autre en moins d’une journée. Du cour­ri­er postal qui met­tait plusieurs jours à par­venir à son des­ti­nataire, nous sommes passés au cour­ri­er élec­tron­ique qui arrive qua­si­ment immé­di­ate­ment, et sans l’intervention de l’homme pour le trans­port.
Ces nou­veaux moyens facili­tent le com­merce des marchan­dis­es au niveau mon­di­al.

On pour­rait s’en réjouir, si cette nou­velle réal­ité était bien gérée, bien maitrisée, mais force est de con­stater que ce n’est pas le cas.

D’une part, ces nou­velles tech­nolo­gies ser­vent de vecteur à un empire mon­di­al aux ordres des puis­sants.

Toutes nos struc­tures dirigeantes sont pilotées de près ou de loin par des mon­di­al­istes.

Dans cette opéra­tion de mon­di­al­i­sa­tion de la planète, les États-Unis jouent un rôle prin­ci­pal, mais ils sont surtout dans les mains d’un pou­voir caché : les ban­quiers de Wall Street, les dirigeants de la Tri­latérale et du groupe Bilder­berg.

Ce groupe a été fondé en 1954 à l’Hô­tel Bilder­berg, à Oster­beek, à l’in­vi­ta­tion du Prince Bern­hard des Pays-Bas, cofon­da­teur du Groupe avec David Rock­e­feller.

Le Groupe de Bilder­berg est sans doute le plus puis­sant des réseaux d’in­flu­ence. Il rassem­ble des per­son­nal­ités de tous les pays, lead­ers de la poli­tique, de l’é­conomie, de la finance, des médias, des respon­s­ables de l’ar­mée ou des ser­vices secrets, ain­si que quelques sci­en­tifiques et uni­ver­si­taires.

En Juin 1991, David Rock­e­feller déclarait à une con­férence du groupe Bilder­berg :

« Le monde est main­tenant plus sophis­tiqué et dis­posé à marcher vers un gou­verne­ment mon­di­al. La sou­veraineté supra­na­tionale d’une élite intel­lectuelle et des ban­quiers mon­di­aux est sûre­ment préférable à l’autodétermination nationale que l’on pra­ti­quait dans les siè­cles passés. »

Il déclarait aus­si :

« Quelque chose doit rem­plac­er les gou­verne­ments, Le pou­voir privé me sem­ble l’entité adéquate pour le faire.”

Une oli­garchie s’est ain­si mise en place. L’ordre mon­di­al qu’elle entend instau­r­er se fonde sur la hiérar­chie, la tech­nocratie et la for­tune.

Par faib­lesse ou par intérêt, les États sou­verains n’ont rien ten­té pour réguler les activ­ités de ces entre­pris­es dans un cadre juridique inter­na­tion­al. Au con­traire, ils en sont devenus les instru­ments. Habiles à con­ver­tir leur puis­sance finan­cière en pou­voir d’influence, ces firmes pro­posent les thèmes des négo­ci­a­tions com­mer­ciales et désig­nent les objec­tifs à attein­dre ; can­ton­nés au statut de cham­bres d’enregistrement, les gou­verne­ments se con­tentent d’inventer les modal­ités d’application. Ne reste plus aux élites politi­co-médi­a­tiques qu’à célébr­er les ver­tus de ces accords.

Aujourd’hui, le FMI est dirigée par Chris­tine Lagarde, (mem­bre du Bilder­berg 2009) ce qui en fait un relais des ten­ants du mon­di­al­isme.

Vous avez aus­si : La Com­mis­sion Tri­latérale (abrégée en Tri­latérale) est une organ­i­sa­tion privée qui fut créée en 1973 à l’ini­tia­tive des prin­ci­paux dirigeants du groupe Bilder­berg et du Coun­cil on For­eign Rela­tions, par­mi lesquels David Rock­e­feller, Hen­ry Kissinger et Zbig­niew Brzezin­s­ki. Regroupant 300 à 400 per­son­nal­ités par­mi les plus dis­tin­guées et influ­entes – hommes d’affaires, hommes poli­tiques, décideurs, « intel­lectuels » – de l’Europe occi­den­tale, de l’Amérique du Nord et de l’Asie Paci­fique (États dont la plu­part sont égale­ment mem­bres de l’OCDE), son but est de pro­mou­voir et con­stru­ire une coopéra­tion poli­tique et économique entre ces trois zones clés du monde, pôles de la Tri­ade. À l’in­star du groupe Bilder­berg, il s’ag­it d’un groupe par­ti­san de la doc­trine mon­di­al­iste, auquel cer­tains attribuent, au moins en par­tie, l’orches­tra­tion de la mon­di­al­i­sa­tion économique.

Les trois prési­dents actuels sont : Joseph Nye pour l’Amérique du Nord ; Yotaro Kobayashi pour l’Asie ; Jean-Claude Trichet pour l’Eu­rope.

Vous devez savoir que de nom­breux anciens ou actuels min­istres ; des jour­nal­istes influ­ents, font ou ont fait par­tie de cette organ­i­sa­tion mon­di­al­iste, comme Bernard Kouch­n­er ; Michel Barnier ; Lau­rent Fabius ; François Copé ; Jean-Louis Bourlanges (mem­bre de la Cour des Comptes) ; Alexan­dre Adler, jour­nal­iste ; Edmond Alphandéry ; Élis­a­beth Guigou ; l’Italien Mario Mon­ti font par­tie de ces organ­i­sa­tions (source Wikipé­dia). Ce sont des relais poli­tiques du mon­di­al­isme tri­om­phant.

Vous pou­vez con­stater que ces hommes poli­tiques sont aus­si bien mem­bres de l’UMP que du par­ti social­iste. Le mon­di­al­isme dépasse les sim­ples éti­quettes poli­tiques et l’on com­prend mieux pourquoi les social­istes et cer­tains mem­bres de l‘UMP et les cen­tristes tien­nent un dis­cours assez proche. Les affron­te­ments élec­toraux ne se jouent plus sur des enjeux stratégiques puisque l’essentiel est décidé ailleurs !

L’Union Européenne, telle qu’elle existe aujourd’hui, est sous les ordres du mon­di­al­isme, et elle est aus­si la cible des lob­bies mon­di­al­istes, qui œuvrent en son sein.

Les ban­quiers qui ont ini­tié le mon­di­al­isme ont pris le con­trôle de nos insti­tu­tions poli­tiques en util­isant les hommes poli­tiques qu’ils ont placés. Ils leur assurent un revenu plus que con­fort­able et les hon­neurs dont ceux-ci sont très friands et tout cela aux frais des con­tribuables, c’est à dire de nous tous !

Tous ces mon­di­al­istes s’efforcent de faire pass­er leur mes­sage dans l’opinion, par exem­ple en flétris­sant le nation­al­isme et en sou­tenant le mul­ti­cul­tur­al­isme, en util­isant tous les moyens de com­mu­ni­ca­tion, (Médias écrits, radio­phoniques ou télévi­suels, dans l’information et même dans les diver­tisse­ments) médias dont ils sont sou­vent pro­prié­taires.

Vous devez savoir aus­si que tous ces ten­ants du mon­di­al­isme incon­trôlé, nous pré­par­ent l’union supra­na­tionale transat­lan­tique.

Demain, en 2015, les dirigeants européens vont remet­tre leur pou­voir à un par­lement supra-européen aligné totale­ment sur l’empire améri­cain, sur ses normes cul­turelles, son droit juridique et son droit des affaires. “

Il est explicite­ment dit :

Que le par­lement européen d’une part et le con­grès améri­cain d’autre part, invi­tent à la créa­tion plan­i­fiée pour 2015 (tout juste après les élec­tions européennes ) d’un grand marché transat­lan­tique calqué sur le mod­èle libéral impli­quant la lib­erté des biens, des cap­i­taux et des tra­vailleurs ( autrement dit facil­i­tant l’immigration).

Ces accords devraient induire une har­mon­i­sa­tion pro­gres­sive des régle­men­ta­tions et de la recon­nais­sance mutuelle des règles et des normes en vigueur.

Notre poli­tique inter­na­tionale sera encore plus soumise au lead­er­ship améri­cain qu’elle ne l’est déjà main­tenant.

Dans notre pays, nous con­sta­tons que tous ceux qui comme nous au MNR, réagis­sent à l’abandon pro­gram­mé de notre civil­i­sa­tion, c’est à dire de nos racines, que le mon­di­al­isme tri­om­phant nous demande d’abandonner, nous sommes qual­i­fiés de racistes, et de xéno­phobes et par­fois même des deux qual­i­fi­cat­ifs, ce qui est bien enten­du faux ! Nous ne sommes pas racistes, mais nous enten­dons tout sim­ple­ment être respec­tés chez nous !

Nous ne con­damnons pas l’immigré, mais l’immigration, qui est un pro­jet mon­di­al­iste des­tiné à exploiter les peu­ples du monde, pour le meilleur des prof­its.

Notre iden­tité cul­turelle est men­acée, ain­si que notre civil­i­sa­tion, mais égale­ment notre indépen­dance poli­tique.

La langue Française est elle aus­si men­acée de dis­pari­tion, l’Europe sous sa forme actuelle se con­stru­it sur l’anglais et con­tre le français, l’union transat­lan­tique avec ses 350 mil­lions d’anglophones sup­plé­men­taires va noy­er la fran­coph­o­nie dans la masse anglo-sax­onne. Il est clair qu’au MNR nous lut­terons pour ne pas être dépouil­lés de ce qui con­stitue notre âme française !

Le mon­di­al­isme tri­om­phe aujourd’hui, tri­om­phera encore plus demain, si les Français con­tin­u­ent à con­fi­er le pou­voir à des politi­ciens qui ne pensent qu’à leurs intérêts per­son­nels, tant financiers, qu’honorifiques.

Alors, chers amis, nous devons relever nos manch­es et faire pass­er ce mes­sage à tous nos com­pa­tri­otes qui finiront par nous rejoin­dre pour for­mer un grand par­ti de droite de con­vic­tion attaché à notre civil­i­sa­tion et décidé à se bat­tre jusqu’au bout pour les défendre. Le MNR est prêt à con­stituer le socle de ce grand par­ti dont la France a besoin.

Nous devons tout faire pour que nous puis­sions pro­pos­er des listes de députés aux prochaines élec­tions européennes.

Pour cela nous avons besoin de moyens financier impor­tants. Le MNR compte sur votre bonne volon­té, votre courage, pour nous aider à réu­nir ces moyens.

Ce n’est pas une tâche facile, mais c’est un défi que nous devons relever.

Nous comp­tons sur vous pour que vive le MNR et que vive la France !

Fran­cis Boc­quil­let

Voir aussi

Liste de diffusion

Share This