Mondialisation : la grande illusion !

27 août 2011

Temps de lecture : 6 minutes

Les Baux-de-Provence (13) – 27/08/11 – Discours de Francis Bocquillet prononcé lors de l’Université d’été 2011 du MNR

La mon­di­al­i­sa­tion sig­ni­fie la mise en con­cur­rence, sur l’ensem­ble de la planète, des acteurs économiques et financiers inter­na­tionaux. Elle cor­re­spond aus­si à la mise en place de réseaux plané­taires de pro­duc­tion, de com­mer­cial­i­sa­tion, de ges­tion et d’in­for­ma­tion. L’ex­pres­sion vil­lage plané­taire, dev­enue désor­mais un lieu com­mun, rend compte assez fidèle­ment de la réal­ité.

À qui profite la mondialisation ?

En France, comme dans tous les pays ouverts au com­merce mon­di­al, seules les élites économiques ont prof­ité de la mon­di­al­i­sa­tion. L’ex­ploita­tion, sur un marché du tra­vail sans fron­tière, d’un sous pro­lé­tari­at mon­di­al, a per­mis de faire émerg­er depuis une dizaine d’an­née une « hyper classe » mon­di­al­isée affranchie de toute con­trainte éta­tique.

LES PROMESSES DE 1994 ET DE LA « MONDIALISATION HEUREUSE »

L’Or­gan­i­sa­tion Mon­di­ale du Com­merce, (153 Mem­bres au 23 juil­let 2008 – Directeur Général : Mr Pas­cal Lamy) créée pour présider aux déman­tèle­ments général­isés des pro­tec­tions aux échanges avait décrit les effets à atten­dre de ces déci­sions comme un con­te de fées. C’é­tait promis, elles béné­ficieraient sans dis­tinc­tion à tous les peu­ples et à tous les indi­vidus.

Examinons ensemble les dix avantages annoncés par l’OMC

1. Le système contribue au maintien de la paix

Cela peut paraître exagéré et il ne faudrait pas insis­ter trop là – dessus. Mais le sys­tème con­tribue réelle­ment au main­tien de la paix entre les nations, et si nous com­prenons pourquoi, nous voyons mieux ce qu’il accom­plit effec­tive­ment

Ah bon ! et la guerre d’I­rak ! l’Afghanistan ! les géno­cides en Afrique :
Depuis la fin de la guerre froide, la région des Grands Lacs est dev­enue celle de la mort et du mal­heur dans une indif­férence qua­si générale.
Avec 2 mil­lions de Rwandais exter­minés en 1994 à l’in­térieur du Rwan­da (1), plus de 6 mil­lions de morts rwandais et con­go­lais dans l’ex-Zaïre, des cen­taines de mil­liers de Soudanais tués, de nom­breuses vic­times ougandais­es, plus d’un demi-mil­lion de morts ango­lais, des mil­lions de déplacés, qua­tre chefs d’E­tat et des cen­taines de min­istres et autres dirigeants assas­s­inés, des dizaines de mil­liers de femmes vio­lées, des pil­lages éhon­tés, cette zone a le triste priv­ilège d’avoir subi plus de dom­mages que ceux addi­tion­nés de toutes les guer­res inter­v­enues de par le monde depuis la fin de la Sec­onde Guerre mon­di­ale. Et bien d’autres con­flits encore

Alors Messieurs les bon penseurs de l’OMC : Vous pou­vez encore aujour­d’hui affirmer que le sys­tème main­tient la paix dans le monde ?

2. Le système permet de traiter les différends de façon constructive

À mesure que le vol­ume du com­merce s’ac­croît et qu’aug­mente le nom­bre des pro­duits entrant dans les échanges ain­si que le nom­bre d’en­tre­pris­es et de pays com­merçants, les risques de dif­férends se mul­ti­plient. Le sys­tème de l’OMC per­met de régler ces dif­férends de façon paci­fique et con­struc­tive.

Régulière­ment l’OMC est obligé d’in­ter­venir, sou­vent à la défaveur des pays défa­vorisés pour régler de nom­breux con­flits com­mer­ci­aux.

3. Un système fondé sur des règles et non sur les rapports de force facilite les choses pour tout le monde

L’OMC ne pré­tend pas ren­dre tous les pays égaux. Mais elle réduit cer­taines iné­gal­ités, per­me­t­tant aux petits pays de mieux se faire enten­dre et, par­al­lèle­ment, libérant les grandes puis­sances de la tâche com­plexe de devoir négoci­er des accords com­mer­ci­aux avec cha­cun de leurs nom­breux parte­naires com­mer­ci­aux.

VOUS AVEZ CONSTATÉ UNE ÉVOLUTION DES PAYS PAUVRES ? Une fois de plus l OMC nous a men­ti ou s’est trompé ! Des cen­taines de mil­liers d’im­mi­grés de toute l’Afrique et même d’Asie défer­lent en France et en Europe faute de pou­voir avoir une vie décente chez eux

4. La libéralisation des échanges réduit le coût de la vie

Nous sommes tous des con­som­ma­teurs. Le prix de la nour­ri­t­ure, des vête­ments, des pro­duits de pre­mière néces­sité, des pro­duits de luxe et de tout le reste, subit l’in­flu­ence des poli­tiques com­mer­ciales.

RÉSULTAT : DES DÉLOCATIONS DE NOS ENTREPRISES NATIONALES ET L’AUGMENTATION DU CHÔMAGE DANS NOTRE PAYS ET CHEZ NOS VOISINS IMMÉDIATS

5. Elle offre aux consommateurs un plus large choix de produits aux caractéristiques plus variées

Songez à toutes les choses dont nous dis­posons aujour­d’hui parce que nous pou­vons les importer: des fruits et légumes hors sai­son, des pro­duits ali­men­taires, des vête­ments et d’autres pro­duits autre­fois con­sid­érés comme exo­tiques, des fleurs coupées provenant de n’im­porte quelle par­tie du monde, toutes sortes d’ar­ti­cles ménagers, de livres, de musiques, de films, etc.
Peut-on con­sid­ér­er tout cela comme de réels avan­tages, des généra­tions avant nous ne prof­i­taient pas de ces « soi-dis­ant » avan­tages étaient-ils moins heureux, en plus mau­vaise san­té ? NON bien sûr !

6. Le commerce accroît les revenus

L’abaisse­ment des obsta­cles au com­merce per­met aux échanges de pro­gress­er, ce qui améliore les revenus – ceux des États et ceux des par­ti­c­uliers. Mais cer­tains ajuste­ments sont néces­saires.

« C’est sans doute pour cela que nos déficits ne cessent de croître »
NON Messieurs de l’OMC l’abaisse­ment des fron­tières com­mer­ciales n’améliore ni les revenus des par­ti­c­uliers, ni ceux des états !

7. Le commerce stimule la croissance économique, ce qui peut être de bon augure pour l’emploi

Il ne fait pas de doute que le com­merce peut créer des emplois. Dans la pra­tique, les faits mon­trent sou­vent que l’abaisse­ment des obsta­cles au com­merce a été béné­fique pour l’emploi – même si un cer­tain nom­bre de fac­teurs com­pliquent la sit­u­a­tion. Néan­moins, l’autre voie – le pro­tec­tion­nisme – n’est pas celle qui per­met de résoudre les prob­lèmes de l’emploi.

C’est sans doute pour cela que le chô­mage ne cesse de croître. UNE FOIS DE PLUS L’OMC S “EST TROMPÉ OU NOUS A TROMPÉ

8. Les principes fondamentaux rendent le système plus efficace sur le plan économique et réduisent les coûts

Le sys­tème com­mer­cial présente de nom­breux avan­tages qui sont plus dif­fi­ciles à chiffr­er, mais qui n’en sont pas moins impor­tants. Ils découlent des principes essen­tiels qui sont au coeur du sys­tème, et ren­dent la vie plus facile aux entre­pris­es qui par­ticipent directe­ment au com­merce inter­na­tion­al et aux pro­duc­teurs de marchan­dis­es et de ser­vices.

AH OUI DIT COMME CELA SANS TENIR COMPTE DES RÉALITÉS DES COUTS DE PRODUCTION D’UN PAYS À L’AUTRE ! MAIS LA RÉALITÉ du ter­rain est bien dif­férente
le salaire moyen d’un Chi­nois est 10 % du Smic Français

La sup­pres­sion des pro­tec­tions douanières a pour effet de plac­er l’ensem­ble des salariés français en con­cur­rence frontale avec plus de 3 mil­liards d’habi­tants (1,3 mil­liard de Chi­nois, 1 mil­liard d’In­di­ens, 580 mil­lions d’habi­tants dans les pays d’Asie du Sud est, etc.) dont les salaires et les con­di­tions sociales sont sans com­mune mesure inférieurs aux leurs. A ce jeu déli­rant – que dénonçait aus­si Mau­rice Allais -, les Français vont tout per­dre : leurs emplois, leurs indus­tries, leurs ser­vices, leur agri­cul­ture, leur niveau de vie et le niveau de vie de leurs descen­dants. Actuelle­ment, la France subit une hémor­ragie indus­trielle qui prend des allures de déban­dade puisque nous per­dons entre 800 et 1.000 emplois indus­triels PAR JOUR OUVRABLE.
Même des sci­en­tifiques aujour­d’hui con­sta­tent que la mon­di­al­i­sa­tion n’a pas réduit, mais aggravé les iné­gal­ités entre les Pays, ain­si qu’à l “intérieur même des Pays.

Messieurs de l’OMC il est tant de revoir votre copie, vous avez désor­gan­isé le com­merce mon­di­al vous avez créé une con­cur­rence déloyale entre les Pays et créé des cen­taines de délo­cal­i­sa­tions, DES MILLIONS DE CHÔMEURS EN EUROPE, sans que cela ne prof­ite à AUCUN PAYS.

9. Le système met les gouvernements à l’abri des intérêts particuliers

Le sys­tème du GATT/de l’OMC qui s’est dévelop­pé dans la deux­ième moitié du XXe siè­cle aide les gou­verne­ments à adopter une con­cep­tion plus équili­brée de la poli­tique com­mer­ciale. Les gou­verne­ments sont mieux placés pour résis­ter aux groupes de pres­sion qui représen­tent des intérêts par­ti­c­uliers étroits et don­ner la pri­or­ité à des com­pro­mis faits dans l’in­térêt de chaque agent économique.

DU VERBIAGE DE MONDIALISTE TOTALEMENT À L’OPPOSÉ DES RÉALITÉS

10. Le système encourage la bonne gestion des affaires publiques

Dans le cadre des règles de l’OMC, une fois que l’en­gage­ment a été pris de libéralis­er un secteur, il est dif­fi­cile de revenir en arrière. Les règles découra­gent aus­si l’adop­tion de divers­es poli­tiques peu judi­cieuses. Pour les entre­pris­es, cela sig­ni­fie plus de cer­ti­tude et de clarté dans les con­di­tions des échanges. Pour les gou­verne­ments, cela peut sou­vent se traduire par une bonne dis­ci­pline.

AH OUI ! LES Pays européens sont inca­pables de respecter les règles qu’ils se sont eux mêmes fixés : le déficit de la France ne devait pas dépass­er les 3% il à atteint plus de 7 % ! Le déficit budgé­taire de l’É­tat en France en mai 2011 a atteint 68,4 mil­liards Euros (cumulé sur l’an­née), con­tre 67,9 mil­liards Euros l’an­née dernière à la même péri­ode. Près de 40% de hausse par rap­port à 2005.

Alors voyez vous chers amis !

Sur les dix avan­tages que nous avait fait miroi­ter l’Or­gan­i­sa­tion Mon­di­ale du Com­merce aucun n’a tenu ses promess­es, ce sys­tème est mau­vais il faut l’abolir et redonner aux nations le droit de pro­téger leur économie au béné­fice de leur peu­ple.

Il faut, comme le dis­ent cer­tains hommes poli­tiques dont nous sommes : démon­di­alis­er.

Notre ami Bernard Bor­nette vous expli­quera dans son inter­ven­tion : com­ment démon­di­alis­er ?

Je vous remer­cie de votre atten­tion et comme à l’habi­tude je ter­min­erai cette inter­ven­tion par quelques vers :

MONDIALISATION : LA GRANDE ILLUSION !

Nous avons eu des promess­es
Nous récoltons la tristesse
Devions être bien plus heureux
Devenons des néces­si­teux

Ils nous ont assuré la paix
La guerre frappe à nos côtés
La ban­lieue de nos villes bout
Des Français tombent à Kaboul

Les pays pau­vres plus rich­es ?
Des pays sans « Bakchich » ?
Leurs hommes meurent de faim
Vien­nent ici ten­dre la main !

Nous attein­dri­ons le plein emploi
Les gou­ver­nants firent des lois
Le chô­mage tou­jours pro­gressera
Pour les salaires on repassera !

Nos déficits devaient baiss­er
Ils ne firent que pro­gress­er
Des pla­fonds tou­jours dépassés
Aujour­d’hui en avons assez !

Plus que jamais je vous le dit
Pour qu’en­fin ayons belle vie
Rassem­blons la droite nationale
Et par­tons tous à la bataille !

Fran­cis Boc­quil­let
Août 2011

Liste de diffusion

Share This