Communiqué du 07/11/11

7 novembre 2011

Temps de lecture : < 1 minute

Économies budgétaires : si on parlait de l’immigration ?

Dans son inter­ven­tion télévisée du 27 octo­bre 2011, Nico­las Sarkozy a indiqué qu’il fal­lait réalis­er « 6 à 8 mil­liards d’é­conomies » pour 2012.

Sans que des annonces pré­cis­es aient été faites, on se doute qu’un nou­veau tour de vis budgé­taire va frap­per les français. Et pour­tant, il existe un gise­ment d’é­conomies gigan­tesque, auquel il n’est jamais touché : il s’ag­it du coût de l’immigration.

Selon Yves-Marie Laulan, cofon­da­teur de l’in­sti­tut de Géopoli­tique des Pop­u­la­tions, le coût réel de l’im­mi­gra­tion est de 60 à 70 mil­liards d’eu­ros par an (pro­pos pour Monde et Vie du 16 juil­let 2011). En 2010, Mali­ka Sorel, mem­bre du Haut Con­seil à l’in­té­gra­tion, chiffrait ce coût à 36 mil­liards d’eu­ros par an. Mal­gré l’é­cart entre ces deux éval­u­a­tions, on com­prend bien qu’il s’ag­it d’un coût énorme, se chiffrant en dizaines de milliards.

Alors, pour quelles raisons, les gou­verne­ments suc­ces­sifs n’en ont-ils pas tenu compte ?

AVEC LE MNR, DÉPOSONS LE FARDEAU DE L’IMMIGRATION
(AME, CMU, loge­ments soci­aux, allo­ca­tions famil­iales, etc…)

Voir aussi

Liste de diffusion

Share This