Communiqué du 07/09/11

7 septembre 2011

Temps de lecture : 2 minutes

LA « REGLE D’OR » : mieux vaut tard que jamais, mais les élections approchent…

La« règle d’or » que veut instituer la majorité gou­verne­men­tale pour ten­ter de con­tenir les dérives budgé­taires peut être un apport posi­tif, mais laisse per­plexe sur le moment choisi pour en faire l’annonce.
C’est dans une année pré-élec­torale que le Prési­dent de la République, à la tête de l’É­tat depuis plus de qua­tre années, et aupar­a­vant min­istre de l’É­conomie et des Finances, décou­vre l’im­périeuse oblig­a­tion de présen­ter et d’exé­cuter un bud­get en équilibre.
Pour les Français, en général, et pour les patrons des petites entre­pris­es, c’est une préoc­cu­pa­tion permanente.

Aujour­d’hui, le MNR con­state que les excès de la mon­di­al­i­sa­tion marchande et finan­cière entraî­nent des dif­fi­cultés con­sid­érables dans l’é­conomie de nom­breux pays et une finan­cia­ri­sa­tion déli­rante pour­suiv­ie par des opéra­teurs financiers enfer­més dans leur bulle virtuelle, coupés des réal­ités du ter­rain, et au détri­ment de l’é­conomie réelle.

La sit­u­a­tion périlleuse dans laque­lle se trou­ve la France, en ce qui con­cerne le niveau de la dette sou­veraine, et les reten­tisse­ments dra­ma­tiques des agisse­ments erra­tiques des mou­ve­ments financiers sur toute la planète, sus­ci­tent beau­coup d’in­ter­ro­ga­tions chez les Français. Ils réfléchissent et s’in­ter­ro­gent sur la poli­tique de l’É­tat, sur les moyens et les mesures à met­tre en oeu­vre pour ten­ter de sauve­g­arder l’é­conomie du pays et une pro­tec­tion sociale à un niveau raisonnable pour l’ensem­ble ds citoyens.

Ces mesures et ces moyens auront une inci­dence sur les con­di­tions d’ex­is­tence des citoyens. La classe moyenne active est prob­a­ble­ment la plus exposée aux con­séquences des choix gou­verne­men­taux à venir, et notam­ment pour la réduc­tion du pou­voir d’achat des Français et la frilosité des ban­ques à soutenir l’ac­tiv­ité des agents économiques sans laque­lle le chô­mage ne peut régresser.

Le MNR reste vig­i­lant et mobilise tous ses relais pour suiv­re l’évo­lu­tion d’une sit­u­a­tion dan­gereuse, ain­si que les travaux et com­porte­ments des élus de la démoc­ra­tie représentative.

Voir aussi

Liste de diffusion

Share This