Communiqués
Agenda
Discours
Événements
Élections
Audio-Vidéo

Fil directeur
Programme
Dossiers
Ouvrages
De A à Z

Organisation
Fédérations
Trombinoscope
Adhésion / Soutiens
Images

Contacts
Tracts
Affiches
Magazines
Associations
Boutique



   Inscrivez-vous     OK
   Vous êtes ici : Accueil > Communiqués
Communiqués
Communiqué du 14/05/10
Le Volcan islandais continue de cracher ses cendres !

Après plusieurs jours d'accalmies, le volcan Eyjafjöli a recommencé à cracher d'importantes quantités de cendres. Si l'éruption devait se poursuivre encore plusieurs mois, elle risquerait d'entraîner dans les deux prochaines années une baisse de l'ensoleillement, de la luminosité, et des crues brutales et dévastatrices.
Et ce volcan islandais risque de réveiller comme en 1821, son grand frère : le Katla, encore plus grand et plus dangereux. Il est donc surveillé de près par les volcanologues .

Au-delà du chaos déjà provoqué dans l'espace aérien, des pertes financières considérables enregistrées par les compagnies aériennes (des centaines de vols étaient encore annulés le dimanche 9 mai dans le sud de l'Europe), il convient de s'interroger quant aux conséquences sur le climat.
Les cendres volcaniques qui font écran au soleil lorsqu'elles atteignent la stratosphère pourraient bien entraîner un refroidissement, ce qui aurait inévitablement des répercussions sur les récoltes. Déjà en1783, un autre volcan islandais, le Laki entra en éruption : ses cendres recouvrirent l'Islande entraînant la disparition du cheptel et une famine qui décima 20% de la population. Un nuage de poussière recouvrit les deux tiers de la France; les années qui suivirent furent marquées par des hivers rigoureux. Durant l'été 1788 presque toutes les récoltes y furent détruites et pendant l'hiver 1788-89 la Seine gela jusqu'au Havre ! Quelques mois plus tard éclatait la Révolution !

L'histoire ne dépend pas seulement de la volonté des individus, mais aussi, des mouvements sociaux et des caprices de la Nature.
Même si météorologues, climatologues, s'accordent pour dire qu'il est encore trop tôt pour prévoir les conséquences de l'éruption, il n'est pas nécessaire d'être devin pour dire qu'elle ne peut qu'aggraver la crise économique européenne.
Nous avons affaire à une catastrophe naturelle pour laquelle il ne faut chercher aucun responsable. Face à un tel phénomène, ceux qui tenteraient d'échafauder une nouvelle théorie du complot pourraient bien se ridiculiser !


Imprimer cette page




 Année 2013
 Année 2012
 Année 2011
 Année 2010
 Année 2009
 Année 2008
 Année 2007
 Année 2006
 Année 2005
 Année 2004
 Année 2003
 Année 2002

 Consulter notre magazine
 Contactez-nous
 Découvrez le MNR
 Adhérez au MNR

    Culture
    École
    Économie
    Environnement
    Europe
    Famille
    Identité
    Immigration
    International
    Islam
    Libertés
    MNR
    Mondialisation
    Nation
    Politique
    République
    Sécurité
    Social
    Travail
    Turquie
    Valeurs


 OK
 
Remonter en haut de la page