Communiqués
Agenda
Discours
Événements
Élections
Audio-Vidéo

Fil directeur
Programme
Dossiers
Ouvrages
De A à Z

Organisation
Fédérations
Trombinoscope
Adhésion / Soutiens
Images

Contacts
Tracts
Affiches
Magazines
Associations
Boutique



   Inscrivez-vous     OK
   Vous êtes ici : Accueil > Dossiers
Dossiers
Dossier du 12/10/08
MNR : nouvelles perspectives
Pourquoi et comment le MNR doit poursuivre le combat

Depuis plusieurs décennies, le pouvoir politique a laissé place au pouvoir économique et, depuis les années 90, au pouvoir financier. Parallèlement, la France a abandonné ses pouvoirs à l'Union européenne et cette dernière, sous la houlette de Sarkozy, fait allégeance au mondialisme imposé par les Etats-Unis. Cela n'a pourtant pas empêché le gouvernement français de faire appel à l'unité nationale pour sauver la finance.

Où est la droite nationale ?
Or, il n'y a eu personne pour lui rétorquer qu'il est indécent de faire appel à la solidarité du peuple français, alors que celui-ci a été bafoué par la signature du traité de Lisbonne, alors qu'un Français sur deux n'est pas représenté au parlement et que le projet de loi sur la représentation régionale balaie la dernière trace de proportionalité qui subsistait dans nos instances.
Il n'y a eu personne non plus pour dénoncer le rideau de fumée tendu devant la réalité. Au nom d'une prétendue morale financière, on fait des parachutes dorés des patrons les boucs émissaires de la crise, alors que trois semaines plus tôt, on allouait 435 millions d'euros à M.Tapie pour avoir acheté Adidas avec l'argent du contribuable.

Personne non plus pour reprocher à Sarkozy d'avoir laissé des banques de dépôt françaises devenir des banques spéculatives, à l'instar des banques américaines, certaines d'entre elles se comportant comme de véritables casinos en déconnectant leurs produits financiers de l'économie réelle. Personne encore pour souligner qu'il est absurde de vouloir aujord'hui sauver la finance, alors que rien n'a été fait pour empêcher la vente de la sidérurgie et le drame des pêcheurs.

Où est la " droite nationale " qui devrait sans relâche dénoncer la politique coupable d'une France ouverte à tous les vents ? Ses responsables préfèrent se placer auprès des états-majors ou renforcer leur position personnelle plutôt que d'organiser le combat contre toutes les formes du mondialisme.

Mais, si ces désordres internes ont bien une vertu incapacitante, le plus grand ennemi de la " droite nationale " n'est pas sa balkanisation, c'est son archaïsme. Nous avons besoin d'un pôle national novateur, audacieux, anti-conformiste, capable de voir où sont les nouvelles lignes de fracture et de renouveler ses propositions.

Le MNR doit repasser à l'action
Le MNR a déjà fait la moitié du chemin. Avec son programme actualisé, il a déjà formalisé les grands axes politiques pour ce début de siècle, contrairement aux autres formations. Il doit maintenant changer de méthode d'action car le saupoudrage électoral généralisé n'a pas donné les résultats escomptés.

C'est pourquoi notre mouvement va s'engager dans une nouvelle stratégie d'implantation, privilégiant la proximité et l'action locale concrète. La situation est propice à nos idées et il est inutile d'attendre un hypothétique rassemblement de notre "famille" pour agir. Au contraire, cette diversité entre les différentes composantes de la droite nationale doit être un moteur.

Toutes les manoeuvres politiciennes sont une perte de temps et d'énergie qui nous détourne et nous éloigne de notre objectif. À l'heure de la faillite du système, tout peut basculer brutalement. Et, dans ces circonstances, ce sont toujours les minorités agissantes qui infléchissent le cours de l'histoire. Ne passons pas à côté de notre destin!


Imprimer cette page




 Hélie Denoix de Saint-Marc : un chevalier des temps modernes
 Projet de réforme des retraites proposé par le MNR
 Dominique Venner : un Samouraï d'occident
 Université d'été 2011 du MNR
 Faut-il vraiment se réjouir
des "révolutions arabes" ?
 Université d'été 2010 du MNR
 Université d'été 2009 du MNR
 PROTEGER LES FRANÇAIS
 Projet de financement de la Sécurité Sociale par une "Cotisation sociale sur le chiffre d'affaires" (C.S.C.A)
 Sarkozy et les dividendes
 Et si on parlait de l'Euro ?
 Europe: Sarkozy rejoint le MNR
 Archives

 Consulter notre magazine
 Contactez-nous
 Découvrez le MNR
 Adhérez au MNR

    Culture
    École
    Économie
    Environnement
    Europe
    Famille
    Identité
    Immigration
    International
    Islam
    Libertés
    MNR
    Mondialisation
    Nation
    Politique
    République
    Sécurité
    Social
    Travail
    Turquie
    Valeurs


 OK
 
Remonter en haut de la page