Communiqués
Agenda
Discours
Événements
Élections
Audio-Vidéo

Fil directeur
Programme
Dossiers
Ouvrages
De A à Z

Organisation
Fédérations
Trombinoscope
Adhésion / Soutiens
Images

Contacts
Tracts
Affiches
Magazines
Associations
Boutique



   Inscrivez-vous     OK
   Vous êtes ici : Accueil > Dossiers
Dossiers
Dossier du 21/05/07
La France que nous aimons
Programme législatif du MNR : Pour la France que nous aimons. Contre l'immigration-islamisation, l'insécurité, les délocalisations et le déclin des valeurs

I ) Défendre notre identité française et européenne

Le thème de l'identité fut au coeur de la campagne présidentielle; Rappelons que la question de l'identité est sans doute celle qui distingue le plus profondément la droite de la gauche et en fait la classe politique de nous.
La question de l'identité nous donne l'occasion de réaffirmer notre opposition à la politique d'immigration massive et surtout à l'islamisation de la société.
Nous devons positionner notre opposition à l'islamisme sur le terrain politique et en aucun cas sur le terrain religieux. L'islamisme vise à changer nos lois, notre constitution et notre façon de vivre : c'est bien d'une entreprise politique qu'il s'agit.

Nous pouvons aussi replacer cette question dans le cadre du choc des civilisations qui est en fait très concret. C'est bien la différence de façon de vivre quotidienne, dans l'habillement, les rites alimentaires, les musiques et tant d'autres choses qui font la vie quotidienne, qui sont à l'origine des tensions entre nos concitoyens et les communautés immigrées non assimilées, bien davantage que les question d'origine ou de nationalité.
La question du voile est davantage politique que religieuse. Les tenants du voile affirment en premier lieu leur appartenance à une civilisation différente de la notre et marquent ainsi leur occupation du territoire.
L'assimilation consiste précisément à fondre les diverses communautés dans la même civilisation ; cela ne consiste pas à seulement donner une carte d'identité.

Quelques mesures phares :

Immigration : mettre fin au scandale des clandestins.On ne peut avoir de politique d'immigration efficace si l'on tolère des centaines de milliers de clandestins sur notre sol. Les partis politiques qui reprennent ce thème n'ont rien fait de crédible à ce sujet : au plus quelques dizaines de milliers d'expulsions par an quand les entrées se chiffrent à des centaines de milliers.
Pour qu'une politique d'expulsion soit efficace il faut prendre les mesures suivantes :
obligation à tout agent des services public qui est amené à connaître l'existence de personnes entrées illégalement en France, de prévenir les services de police concernés.
donner aux préfets le pouvoir de prendre les arrêtés d'expulsion et de reconduite à la frontière. Les recours judiciaires pourront être exercés depuis le pays d'origine une fois l'expulsion effectuée..
permettre à la justice de poursuivre ceux qui refusent d'indiquer leur pays d'origine.
supprimer les allocations d'Etat en faveur des clandestins dont l' AME (aide médicale d'Etat).
interdire aux particuliers et aux associations d'agir pour permettre aux clandestins de se soustraire à la loi.

Commentaire : ces mesures sont la clef pour résoudre globalement la question de l'immigration. En outre il y a une forte majorité de français pour l'expulsion des clandestins et personne ne peut défendre l'existence de clandestins. Avec ce thème nous pouvons affirmer notre capacité à agir et nous évitons les polémiques qu'engendre la question du retour des immigrés entrés légalement (ce sera pour plus tard...).

Islamisation : défendre notre identité française et européenne.
Une fois que l'on s'est affranchit de la question religieuse, qui au fond n'a rien à voir, en réaffirmant notre souci de garantir la liberté de culte pour toutes les religions, il est aisé de promouvoir les mesures suivantes :
Interdiction du port du voile dans les lieux publics.
Obligations vestimentaires pour les agents des services publics ( un guichetier ne saurait être habillé davantage en khmer rouge qu'en Imam...)
Interdire aux collectivités locales de financer, même indirectement, des constructions de mosquées.
Garantir la liberté d'édification de lieux de culte financés sur fonds privés non étrangers.
Etablir une charte architecturale pour les lieux de culte musulmans qui devront respecter les traditions architecturales occidentales. Cette charte s'imposera dans les plans locaux d'urbanisme. Interdiction du muezzin , l'appel à la prière pouvant se faire avec des cloches.
Par une action médiatique constante, montrer que les discours islamistes sont en vérité des discours politiques dirigés contre notre civilisation.

Commentaires : la société française habituée à séparer le temporel du spirituel est à même d'entendre ce langage. Remarquons que les Harkis ont pratiqué leur religion de façon privée sans empiéter en aucune façon sur le domaine public. C'est ce que nous devons faire : ramener le culte musulman dans la sphère privée.
La question de l'architecture des mosquées est d'importance. Soit il s'agit d'un édifice religieux ayant un caractère universel, il est alors normal qu'il s'adapte aux traditions du lieu ; les églises en Afrique ne sont pas de style gothique). Par contre si la mosquée est construite en style mauresque ou arabe, cela montre bien la volonté d'imposer une civilisation au moyen de l'architecture. C'est un acte politique et non religieux.
La promotion de notre civilisation est évidemment un thème attractif pour la population et pour la jeunesse. Nous ne nous plaçons pas en position de repentance, de minoration de notre action mais au contraire dans une perspective de valorisation des multiples aspects de la civilisation européenne. Quelle belle occasion de souder nos jeunesses d'Europe autour d'un grand idéal et d'une réalité.

II) Enrichir la France et les Français

Ce fut aussi un des thèmes de la campagne ce qui se comprend, car la société s'appauvrit ; derrière ce thème se profile celui des salaires et des revenus. Il ne s'agit pas d'agir directement sur les salaires bruts, car l'état n'en n'a pas directement les moyens et cela conduirait à une faillite généralisée. Par contre l'Etat a tous les moyens d'agir sur les salaires nets par la baisse des charges salariales et patronales, de sorte qu'à coût égal , et si possible inférieur, pour l'employeur, le salarié touche davantage. Remarquons que la France tient le record de complexité des feuilles de salaire. Cela tient à l'existence de nombreux fonds (logement, allocations familiales, formation professionnelle...) financés sur le dos du travail.
Ces fonds doivent être financés sur le budget de l'Etat, ce qui allègerait d'autant les charges. On sortirait ainsi d'un schéma ancien qui voulait que l'employeur subvienne aux différents besoin du salarié pour entrer dans une perspective plus moderne.
C'est donc toute la question des charges et des impôts qui est posée.

Enrichir la France c'est aussi traiter des délocalisations et de la désindustrialisation qui n'est pas une fatalité. Une grande politique industrielle européenne est possible comme l'ont montré un grand nombre de succès Français et européens que ce soit en aéronautique, aérospatiale, nucléaire ou ferroviaire.

Mesures phares.
Réintégrer dans le budget général de l'Etat le financement de nombreux fonds dont la formation professionnelle, les allocations familiales et le logement afin de baisser substantiellement les charges qui pèsent sur les salariés.

Baisser significativement les dépenses de santé par la suppression de l'AME (aide médicale d'Etat dédiée aux clandestin) et la CMU (couverture maladie universelle).

Revoir l'intégralité du financement exorbitant de la formation professionnelle qui est principalement aux mains d'associations peu ou pas controlées.

Supprimer les impôts locaux par la mise en oeuvre une taxe nationale à l'assiette la plus large couvrant tous les revenus, chaque collectivité locale recevant une dotation proportionnelle à son nombre d'habitants.

Mettre en oeuvre une politique industrielle au niveau national ou européen en fixant de grands objectifs comme par exemple la mise en oeuvre d'un vol habité sur mars.

Protéger les productions industrielles européennes propres et taxer le transport extra européen des marchandises (voir chapitre environnement).

Commentaire : la fiscalisation des fonds particuliers est simple à comprendre et à mettre en oeuvre. Les Français savent que l'augmentation des prélèvement est due à la hausse continue des impôts locaux. Ils ont aussi compris qu'il est impossible de les réformer, sauf à les supprimer car ils ne sont pas adaptés aux réalités de la décentralisation. La taxe nationale en partie redistribuée aux collectivités locales mettra fin à cette dérive et permettra une simplification fiscale. Cela n'est pas exclusif de politiques ciblées de l'Etat en direction des collectivités locales.

III) Libérer les énergies des Français

Libérer les énergie des Français c'est créer les cadres de liberté qui permettent à tous ceux qui le souhaite d'entreprendre, de créer et tout simplement de travailler. Cela passe par l'abolition des 35 heures ou encore par la liberté syndicale.
C'est aussi l'occasion de revenir sur la question des comptes sociaux dont la gestion est confisquée par les '' partenaires sociaux ''.

Mesures phares

Assouplir la réglementation sur le temps de travail qui doit relever de la concertation encadrée.
Supprimer la loi sur les 35 heures, permettre à ceux qui le souhaitent de travailler plus.
Ouvrir les élections professionnelles à toutes les candidatures en mettant fin au monopole syndical
Briser le carcan administratif qui étouffe les entreprises.
Mettre fin aux subventions à l'économie et à l'emploi qui ne profitent qu'à certaines entreprises et qui induisent une couteuse lourdeur administrative.
Réduire la bureaucratie agricole et alléger les structures professionnelles qui alourdissent le fonctionnement des exploitations.
Rendre aux chercheurs du CNRS un statut contractuel de liberté afin qu'ils échappent à la lourdeur bureaucratique et de sorte que s'établissent de nombreuses passerelles avec le monde de l'entreprise ou de l'université.

Mettre fin à la gestion des comptes sociaux par les syndicats ; fiscaliser les cotisations sociales et intégrer les comptes sociaux au budget de l'Etat.

Commentaires : Ce qui paralyse l'activité en France , dans tous les domaines c'est la bureaucratie. Cela s'illustre aussi bien dans le monde de l'entreprise, des exploitations agricoles ou encore de la recherche. Il faut que comme dans la plupart des pays, l'activité de recherche soit remise en cause tous les cinq ans, pour le plus grand bien de la recherche mais aussi des chercheurs qui peuvent ainsi saisir l'occasion d'une bifurcation professionnelle.
C'est un vent de liberté qui doit souffler sur l'ensemble de l'activité en France.

IV) Exercer la solidarité au service des Français

La question du chômage reste une réelle préoccupation de nos compatriotes. Il faut réaffirmer notre volonté de favoriser par des mesures fiscales l'embauche des Européens et de défavoriser celle des extra européens.
Les Français sont près à accepter l'idée que la solidarité est exclusive d'une politique d'immigration et qu'elle ne saurait donc s'exercer au bénéfice du monde entier.
Pour être crédible nous devons affirmer la préférence nationale et européenne dans le cadre de la stricte solidarité c'est-à-dire de prestations qui ne proviennent pas d'une contre partie comme par exemple les prestations familiales ou les aides au logement. On échappe ainsi au débat plus difficile sur les retraites ou les prestations sociales qui sont fondées sur une cotisation.

Mesures phares :

1)Favoriser l'embauche des Français et Européens et dissuader l'embauche d'extra européens par des mesures fiscales.
2)Réserver les allocations et prestations familiales aux ressortissants français et européens.
3)Attribuer les logements sociaux en priorité aux français et européens.

V) Faire de l'Europe le pôle d'excellence environnementale

Nous avons toujours été assez mal à l'aise avec les questions d'environnement alors que cette préoccupation est naturellement celle de la droite attachée à son héritage, respectueuse de la nature et qui ne croit pas aveuglément au progrès. Aujourd'hui nous pouvons intégrer naturellement cette préoccupation à notre programme
C'est vrai que l'épuisement des ressources naturelles, dont le pétrole, la pollution des océans les rejets atmosphériques sont de vrais problèmes. Face à constat nous rejetons les propositions écolos qui visent à remplacer les tracteurs par des chevaux et les voitures par des vélos généralement.
Mais cette affaire de pollution ce peut être la chance d'un nouvel essor économique européen.
Car qui pollue principalement? Les USA, la Chine, les pays émergents mais l'Europe a fait d'énormes progrès en la matière. Que l'Europe devienne le leader des productions industrielles propres, minimisant les rejets dont les gaz à effet de serre. Cela est possible pour un continent de haute technologie. Mais le surcout engendré par ces procédés nouveaux légitime que l'Europe dresse des barrières douanières sur les produits créés dans de mauvaises conditions environnementales.
Nous pouvons proposer aussi de taxer le cout environnemental du transport des marchandises . La juste lutte contre les effets de serre et la consommation des énergies fossiles légitiment de s'opposer aux délocalisations.
Dans le même ordre d'idées, une façon de lutter contre l'épuisement des ressources naturelles est de promouvoir la location d'appareils de consommation courante, électroménager, informatique, au lieu de l'achat, comme cela se fait pour les photocopieuses ; avec à la clef un recyclage des appareils défectueux ce qui ne peut fonctionner que sur des services de proximité. C'est donc à une relocalisation des activités que l'on assisterait.

Mesures phares :

inciter fiscalement les entreprises européennes à mettre en oeuvre des procédés de production de haute qualité environnementale.
taxer sévèrement les importations de produits fabriqués dans de mauvaises conditions environnementales.
taxer le transport des marchandises à proportion des rejets de gaz à effet de serre et de consommation d'énergie fossile
favoriser la location des appareils de consommation courante et leur recyclage sur place.
développer l'électro nucléaire afin de lutter contre l'effet de serre.

Commentaires :Faire de l'Europe le champion des productions propres, alors que le monde a les yeux braqués sur cette question, c'est aussi l'occasion de faire rayonner notre civilisation.
Le thème de l'environnement est à la mode, c'est une préoccupation légitime des Français, nous pouvons donc le décliner sur notre thématique.

VI) Développer la démographique européenne et permettre l'épanouissement des familles

Cette question vient en appuie de la première préoccupation relative à l'identité. C'est une question essentielle que nous devons traiter même si cela n'apparaît au premier rang des préoccupations des Français. Cependant nos compatriotes ont une appréhension intuitive de la gravité de la question., de la submersion démographique qui nous menace ;
La politique familiale est un impératif absolu.
Nous devons élargir le champ de nos propositions familiales. Notre discours ne doit pas être interprété comme s'adressant uniquement aux mères qui ne travaillent pas. Notre objectif doit être de concilier le travail des femmes avec la vie de famille et le role de mère. Cela passe par le développement du télé travail, du temps partiel, un aménagement des lieux de travail, une modification du code du travail en faveur des mères de familles européennes.

Mesures phares :

Augmenter les allocations familiales afin que les Français qui ont des enfants n'aient pas un niveau de vie inférieur à ceux qui n'en ont pas.
Instituer un abattement fiscal par enfant
doter les mères d'un statut leur garantissant l'assurance maladie et une retraite.
Ouvrir un crédit formation pour les mères qui souhaitent reprendre une activité professionnelle.
Développer le télé travail et plus généralement prendre toute mesure permettant de mieux concilier vie de famille et travail.
Encourager et protéger le mariage
Refuser toute parodie de mariage et possibilité d'adoption pour les homo sexuels.
Inscrire dans la constitution le principe du respect de la vie de la conception à la mort.

Imprimer cette page




 Hélie Denoix de Saint-Marc : un chevalier des temps modernes
 Projet de réforme des retraites proposé par le MNR
 Dominique Venner : un Samouraï d'occident
 Université d'été 2011 du MNR
 Faut-il vraiment se réjouir
des "révolutions arabes" ?
 Université d'été 2010 du MNR
 Université d'été 2009 du MNR
 PROTEGER LES FRANÇAIS
 Projet de financement de la Sécurité Sociale par une "Cotisation sociale sur le chiffre d'affaires" (C.S.C.A)
 Sarkozy et les dividendes
 Et si on parlait de l'Euro ?
 Europe: Sarkozy rejoint le MNR
 Archives

 Consulter notre magazine
 Contactez-nous
 Découvrez le MNR
 Adhérez au MNR

    Culture
    École
    Économie
    Environnement
    Europe
    Famille
    Identité
    Immigration
    International
    Islam
    Libertés
    MNR
    Mondialisation
    Nation
    Politique
    République
    Sécurité
    Social
    Travail
    Turquie
    Valeurs


 OK
 
Remonter en haut de la page