Communiqués
Agenda
Discours
Événements
Élections
Audio-Vidéo

Fil directeur
Programme
Dossiers
Ouvrages
De A à Z

Organisation
Fédérations
Trombinoscope
Adhésion / Soutiens
Images

Contacts
Tracts
Affiches
Magazines
Associations
Boutique



   Inscrivez-vous     OK
   Vous êtes ici : Accueil > Dossiers
Dossiers
Dossier du 05/03/06
À propos du crime de Fofana
Réaction d'Annick Martin : Discrimination, les Français sont les premières victimes !

En 1996, Samuel Huntington décrivait le choc des civilisations. Les bien-pensants - surtout français- ne voulaient pas le croire. Pourtant la multiplication des attentats nous prouve qu'au niveau mondial ce choc existe bien et qu'il est particulièrement violent.

La France n'échappe pas à ce phénomène et aujourd'hui il prend carrément la forme d'un choc ethnique. Je vous ai déjà longuement parlé du crime abominable perpétré par la bande de Youssef Fofana. Et l'on peut, c'est vrai, se poser la question de savoir si la victime aurait subi le même sort s'il n'avait pas été juif, mais s'il avait été chrétien européen. Mon opinion est que la haine envers '' les juifs et les croisés '', c'est ainsi que les blancs sont désignés dans ces milieux, cette haine est telle qu'il y a de fortes chances qu'il en eut été de même. Pour cela, on peut se souvenir du racisme anti-blanc affiché par les bandes venues de Seine Saint-Denis attaquer les lycéens blancs manifestant à Paris en mars dernier.

Mais un exemple bien plus cruel et beaucoup moins médiatisé vient d'avoir lieu sur le territoire français de Saint Martin dans les Antilles. Un gendarme de 31 ans, Rafaël Clin a été percuté à mort par un motard antillais qui participait à un '' run '' sauvage.

Voilà ce que rapporte sa femme: '' pendant que mon mari agonisait, il y avait plus de 40 personnes autour de lui à l'injurier, à lui dire '' crève ! ''. Les gens présents l'ont laissé mourir sans appeler les secours et l'ont insulté pendant qu'il gisait sur la route; certains se sont dit contents - je cite - de '' se faire un blanc ''... et la jeune veuve d'ajouter qu'à l'annonce de la mort de son mari à l'hôpital, la foule présente a crié victoire d'avoir tué un gendarme et de surcroît un blanc. Ce drame s'est déroulé le 12 février, il y a 10 jours. Il a fait quelques lignes hier dans les quotidiens, à l'occasion des obsèques du jeune gendarme.

Pour ces obsèques, pas un ministre, ni celui des Territoires d'Outre-Mer, M. Baroin, ni celui de la défense, Mme Alliot-Marie, alors que l'on apprend que le Président de la République et le Premier ministre assisteront jeudi soir à l'office célébré en mémoire d'Ilan Halimi, la victime de Fofana, à la synagogue de la rue de la Victoire.

Nos dirigeants sont les premiers à discriminer les victimes de crimes à connotation raciste. Comment peuvent-ils prétendre lutter contre le communautarisme et se faire respecter de communautés ethniques qui éprouvent pour les Français européens, non seulement de la haine, mais du mépris ?

Cette attitude est inadmissible de la part du gouvernement. Au MNR nous disons que ça suffit !

Imprimer cette page




 Hélie Denoix de Saint-Marc : un chevalier des temps modernes
 Projet de réforme des retraites proposé par le MNR
 Dominique Venner : un Samouraï d'occident
 Université d'été 2011 du MNR
 Faut-il vraiment se réjouir
des "révolutions arabes" ?
 Université d'été 2010 du MNR
 Université d'été 2009 du MNR
 PROTEGER LES FRANÇAIS
 Projet de financement de la Sécurité Sociale par une "Cotisation sociale sur le chiffre d'affaires" (C.S.C.A)
 Sarkozy et les dividendes
 Et si on parlait de l'Euro ?
 Europe: Sarkozy rejoint le MNR
 Archives

 Consulter notre magazine
 Contactez-nous
 Découvrez le MNR
 Adhérez au MNR

    Culture
    École
    Économie
    Environnement
    Europe
    Famille
    Identité
    Immigration
    International
    Islam
    Libertés
    MNR
    Mondialisation
    Nation
    Politique
    République
    Sécurité
    Social
    Travail
    Turquie
    Valeurs


 OK
 
Remonter en haut de la page