Communiqués
Agenda
Discours
Événements
Élections
Audio-Vidéo

Fil directeur
Programme
Dossiers
Ouvrages
De A à Z

Organisation
Fédérations
Trombinoscope
Adhésion / Soutiens
Images

Contacts
Tracts
Affiches
Magazines
Associations
Boutique



   Inscrivez-vous     OK
   Vous êtes ici : Accueil > Dossiers
Dossiers
Dossier du 05/03/01
Le MNR aux municipales
La situation avant le 1e tour

Le MNR est présent aux élections municipales dans près de 400 communes dont près de 300 de plus de 3 500 habitants : près de 10 millions d'électeurs seront concernés par ces candidatures municipales.

Le MNR est notamment présent dans 25% des villes de plus de 10 000 habitants, 50% des villes de plus de 30 000 habitants, 60% des villes de plus de 50 000 habitants, 80% des villes de plus de 100 000 habitants.

Le MNR est également présent dans 17 capitales régionales sur 22 : le MNR sera présent dans tous les arrondissements de Paris et de Marseille et dans
deux arrondissements de Lyon ainsi qu'à Toulouse, Nantes, Montpellier, Bordeaux, Rennes, Dijon, Clermont-Ferrand, Amiens, Limoges, Metz, Besançon, Rouen. Il participera à des listes d'Union à Strasbourg (avec Mme Claire, en 4ème position sur la liste de Robert Spieler) et avec Mme Leccia (conseiller municipal sortant, candidate au poste de maire-adjoint sur la liste de Marchangelli à Ajaccio). Il a été éliminé de Poitiers à la suite de pressions scandaleuses exercées sur ses candidats, ce qui fournira matière à un recours administratif.

Villes symboles
Le MNR est présent à Saint Denis, Vaucouleurs, Poitiers, Verdun ou dans un autre registre Sarlat la Caneda. A Dreux, il a repris le flambeau tombé des mains du Front national et assurera la relève nationale. Au Sud le long du littoral méditerranéen, le MNR est très présent, notamment à Perpignan, Narbonne (en alliance avec le FN et les divers droites), Béziers, Montpellier, Nîmes, Avignon, Marseille, Aix-en-Provence, Toulon (en alliance avec Jean-Marie Le Chevalier), la Seyne-sur-Mer, Nice et de très nombreuses autres villes.

Au Nord le MNR est notamment présent à Dunkerque, La Grande Synthe, Roubaix, Marcq en Baroeul, Mons-en-Baroeuil, Loos, Lens, Boulogne-sur-Mer, Beauvais, Chantilly, Méru, Amiens, Cambrai.

A l'Est, Dijon, Metz, Vandoeuvre, Besançon, Montbeliard, Belfort, Dôle, Strasbourg (en alliance), Illkirch-Graffenstaden, Colmar (en alliance), Mulhouse, Verdun, Obernai (en alliance), Longwy.

En Ile-de-France, le MNR a déposé 80 listes dans chacun des 20 arrondissements de Paris et dans ces grandes villes d'Ile-de-France que sont Boulogne-Billancourt (92),
Montreuil (93), Asnières (92), Aulnay-sous-Bois (93), Créteil (94), Versailles (78, en alliance), Savigny-sur-Orge (91), Ris-Orangis (91), Colombes (92), Courbevoie (92), Pantin (93), Noisy-le-Grand (93).

A l'Ouest, le MNR, est très actif, notamment au Havre, à Rennes, à Brest, à Lorient, à Quimper, à Dinard (en alliance), à Nantes, à Angers, à Tours, aux Sables d'Olonne, à La Rochelle, à Royan, à Bordeaux et à Angoulême.

Dans le Massif Central, le MNR sera présent dans le Massif Central, pourtant réputé terre de mission, avec notamment des listes à Clermont-Ferrand, Limoges, Brive,
Vichy, Roanne, Sainte-Ségolène.

Le MNR en tête du courant national
Le MNR sera de loin la première formation du courant national par le nombre de listes présentées. Très très loin devant le RPF, le MPF ou la Démocratie Libérale Chrétienne, très largement absentes de la compétition municipale. Mais aussi devant le FN qu'il distance largement, ou très largement, dans 15 régions, en Auvergne, en Alsace, en Bretagne, en Poitou-Charente, en
Franche-Comté, en Ile-de-France, le Centre, en Lorraine, en Languedoc-Roussillon, en Nord-Pas de Calais, en Haute Normandie, en Pays de Loire, en Limousin, en Provence, la Corse.

Echec au sectarisme
Le sectarisme lepéniste refusant toute entente locale avec le MNR a été mis en échec dans de nombreuses villes où des listes d'Union à participation MNR en place éligible ont été constituées notamment à : Narbonne (11), Carnoux, (13), Colmar (68), Château-Thierry (02), Le Muy (83) où les candidats MNR sont en position éligible ; on trouve aussi aussi des listes d'Union à direction MNR à Sarlat, Bergerac, Périgueux (24), Obernai (67) et Viroflay
(78)

Seuls face à la gauche
Dans un certain nombre de communes, les listes MNR ou soutenues par le MNR seront seules face à la gauche, notamment à Gardanne (13), Chalette sur Loing (45), Vernouillet (28), Custines (54), Neuves-Maisons (54),
Montigny-en-Goelle (62), Wingles (62), Pierrefitte (93). Dans toutes ces villes, le MNR sauve ainsi le pluraliste démocratique évitant ainsi aux électeurs de se retrouver avec une seule liste en compétition comme c'est malheureusement le cas dans certaines villes comme à Villiers-le-Bel (95).

Les meilleures chances
Outre Vitrolles et Marignane, les listes MNR sont bien placées pour jouer un rôle déterminant au second tour dans de nombreuses communes (cette liste étant évidemment loin d'être exhaustive) notamment Oyonnax (01) avec André Clavel, conseiller régional et membre du bureau national, Manosque (04) avec Mireille d'Ornano, conseiller régional et membre du bureau national, Peymenade (06) avec Dominique Vidal, Saint-Laurent-sur-Var (06) avec Jean-Paul Ripoll, conseiller municipal, conseiller régional, Rognac (13) avec Gilles Lacroix, Aubagne (13, en alliance), Salon-de-Provence (13) avec
Philippe Adam, conseiller municipal, conseiller régional, Marseille (13) avec Bruno Mégret, Vernouillet (28), avec Denis Daude, conseiller municipal,conseiller régional, Lunel (34) avec Yves Santamaria, Sainte Ségolène (43) avec Paul Brulé, Chalette sur Loing (45) avec Alain Lebaube, conseiller municipal, Loos-les-Lille (59) avec Jacques Bourrez, conseiller municipal et conseiller régional, Mulhouse avec Gérard Freulet (68), conseiller municipal, conseiller régional et membre du bureau national, Sainte-Marie-aux-Mines (68) avec Christian Chaton, conseiller régional, Cernay avec Jean-Marie Schneider, conseiller régional, Bron (66) avec Michèle Morel, conseiller régional, Villeurbanne (69) avec Pierre Vial, conseiller municipal, conseiller régional, Aix-les-Bains (73) avec Nicole Mina, conseiller régional, Elboeuf (76) avec Guilhem de Tarlé, conseiller municipal et conseiller régional, Le Havre (76) avec le Dr Fouché-Saillenfest, conseiller municipal, conseiller régional, Vaires-sur-Marne avec Pierre-Jean Prillard, conseiller municipal et ancien conseiller régional, Limay (78) avec Philippe Schleiter, directeur du MNJ,
Asnières (92) avec Hubert Massol, conseiller municipal,
Villeneuve-la-Garenne (92) avec Argentine Venchiarutti, conseiller municipal, Livry Gargan (93) avec Jean-Bernard Labour, Pierrefitte (93) avec Franck Timmermans, Chennevières (94) avec Christian Le Scornec, conseiller
municipal et conseiller régional, Fosses (95) avec François Lusinchi.

Le "cordon sanitaire" brisé
Le MNR a réussi dans de nombreux cas à rompre l'isolement et à nouer des accords locaux avec des divers droites, le CNI, des déçus du RPR ou du RPF, des cadres de la démocratie libérale chrétienne ou du MPF, voire avec
l'ensemble des représentants de la droite locale.
On trouve notamment les cas suivants :
- Le Cannet (06) : participation MNR sur une liste de droite
- Fos-sur-Mer (13) : participation MNR à une liste d'Union avec notamment Nicolas Zéma, conseiller municipal MNR sortant, n° 2 sur la liste d'Union républicaine pour Fos conduite par l'ancien maire J.J. Féraud, candidat face
au maire communiste sortant (manifestation de protestation du MRAP)
- Trets (13) : participation MNR à une liste d'Union : conseiller municipal sortant MNR en position éligible sur une liste d'union avec le RPR-UDF.
- Cabannes (13) : participation MNR à la liste d'Union Denise Clerc.
- Istres (13) : participation MNR à une liste d'Union avec divers droite conduite par Jean-Claude Vella
- Lançon de Provence (13) : participation MNR, avec candidats en position éligible, sur une liste d'Union avec le RPR-UDF.
- Gardanne (13) : participation MNR en place éligible sur une liste d'Union conduite par le CNI Luc Poussel (liste unique de droite)
- Ajaccio (20A) : participation de Mme Leccia, conseiller municipal sortant, candidate au poste de maire-adjoint sur la liste Marcangelli
- Dinard (22) : Liste d'union divers droite conduite par le MNR Josseaume
- Semur-en-Auxois (21) : participation MNR sur une liste d'Union à droite avec notamment Tatiana Guyenot, n° 2 MNR
- Sarlat-la-Caneda : liste d'union avec divers droite conduite par Patrick Laflaquière.
- Evreux (27) : liste d'Union à conduite MNR (Yves Dupont), ouverte au MPF
- Chartres (28) : large participation MNR sur la liste divers droites conduite par Thierry Rey
- Bezouce (30) : présence MNR (5 sur 19) sur une liste divers droite-MNR-FN
- Palavas-les-Flots (34) : liste d'Union à droite (M. Alain Combettes, MNR en position éligible). L'accord avec le MNR a été imposé aux dirigeants locaux des partis par un vote de la base.
- La Grande Motte (34) : liste d'Union avec divers droite (M. Max Franceschi MNR en numéro 3)
- Agen (47) : participation MNR en position éligible sur une liste divers droite conduite par M. Pouzelgues ancien RPF
- Reims (51) : 20 candidats MNR dont plusieurs en position éligible (n° 2 notamment) sur liste divers droite conduite par M. Caté
- Strasbourg (67) : présence de Mme Claire, MNR, en 4ème place sur la liste divers droite de M. Spieler (avec représentants MRA, MPF et DLC)
- Versailles (78) : large participation MNR à la liste divers droite conduite par Henry de Lesquen ; présence de Philippe Colombani, conseiller régional MNR en place éligible.
- Gaillac (81) : participation MNR sur une liste divers droite
- Lavaur (81) : participation MNR sur une liste divers droite
- Six-Fours-les-Plages (83) : présence MNR, notamment M. Boesflug n° 2, sur une liste divers droite conduite par un ancien RPF, M. Tandery
- Hyères (83) : participation MNR sur une liste divers droite
- Athis-Mons (91), Chilly-Mazarin (91) : présence MNR sur des listes divers droite
- Ris-Orangis : présence en n° 3 sur la liste MNR " Français d'abord " conduite par Sophie Lespagnon, conseiller municipal, conseiller régional, de Laurent Reynaud, conseiller municipal sortant RPR.
- Montrouge (92) : liste conduite par le MNR, Marie-Thérèse Galateau, avec présence de représentants de la droite libérale chrétienne
- Montfermeil (93) : participation MNR en place éligible sur la liste d'Union de la Droite de Pierre Bernard
- Arcueil (94) : participation MNR sur une liste d'Union divers droite

Imprimer cette page




 Hélie Denoix de Saint-Marc : un chevalier des temps modernes
 Projet de réforme des retraites proposé par le MNR
 Dominique Venner : un Samouraï d'occident
 Université d'été 2011 du MNR
 Faut-il vraiment se réjouir
des "révolutions arabes" ?
 Université d'été 2010 du MNR
 Université d'été 2009 du MNR
 PROTEGER LES FRANÇAIS
 Projet de financement de la Sécurité Sociale par une "Cotisation sociale sur le chiffre d'affaires" (C.S.C.A)
 Sarkozy et les dividendes
 Et si on parlait de l'Euro ?
 Europe: Sarkozy rejoint le MNR
 Archives

 Consulter notre magazine
 Contactez-nous
 Découvrez le MNR
 Adhérez au MNR

    Culture
    École
    Économie
    Environnement
    Europe
    Famille
    Identité
    Immigration
    International
    Islam
    Libertés
    MNR
    Mondialisation
    Nation
    Politique
    République
    Sécurité
    Social
    Travail
    Turquie
    Valeurs


 OK
 
Remonter en haut de la page