Communiqués
Agenda
Discours
Événements
Élections
Audio-Vidéo

Fil directeur
Programme
Dossiers
Ouvrages
De A à Z

Organisation
Fédérations
Trombinoscope
Adhésion / Soutiens
Images

Contacts
Tracts
Affiches
Magazines
Associations
Boutique



   Inscrivez-vous     OK
   Vous êtes ici : Accueil > Dossiers
Dossiers
Dossier du 04/09/01
Chevènement : une imposture
Ni nationale, ni républicaine, la candidature de Jean-Pierre Chevènement à la présidence de la République est une candidature de soutien au Système en place.

La candidature de Jean-Pierre Chevènement à la présidence de la République est une candidature de soutien au Système en place.

Il s'agit d'une candidature de plus pour la gauche comme le démontrent les discours et l'action constante des élus du MDC francs-comtois : au Conseil Régional à Besançon et à Belfort avec M. Proust ; en Haute-Saône et à Héricourt avec M. Michel. Qu'il s'agisse de leurs prises de positions contre la peine de mort, contre la famille et pour le pacs, ou de leur opposition constante au programme et à l'action des vrais patriotes nationaux du Mouvement National Républicain de Bruno Mégret.

Le MNR dénonce donc comme une imposture cette candidature car M. Chevènement n'est un candidat ni national ni républicain.

Il n'est pas national car :
- Il a régularisé par décret 100 000 immigrés clandestins en juillet 1997 ;
- Il veut admettre près de 80 millions d'étrangers en Europe d'ici 2050 (rapport du gouvernement français, juillet 2000) ;
- Il a été incapable au ministère de l'Intérieur de juguler la montée de la violence, des agressions et l'activité des bandes de voyous ;
- Il a déclaré le 19 février 2000 : " J'ai toujours été partisan de rendre les naturalisations plus faciles ".

Il n'est pas républicain car :
- Il encourage la construction de mosquées et d'un islam français " ouvert et moderne " or la loi islamique (charria) n'est pas républicaine (cf. son ouvrage Le vert et le noir) ;
- Le vice-président de son parti, le MDC (Samir Naïr) a voté lé 5 octobre 1999 le droit à la Turquie d'entrer dans l'Europe et s'est prononcé le 9 c décembre 1999 pour le droit de vote aux élections locales de tous les étrangers.
- Sa conception de la nation est purement idéologique et désincarnée. Ce n'est pas la République française qu'il défend mais un illusoire et dangereux agglomérat multiethnique et multiculturel.

Cet éternel revenant de la vie politique française ne sait faire que deux choses : négocier son entrée dans un gouvernement et en claquer la porte !

Imprimer cette page




 Hélie Denoix de Saint-Marc : un chevalier des temps modernes
 Projet de réforme des retraites proposé par le MNR
 Dominique Venner : un Samouraï d'occident
 Université d'été 2011 du MNR
 Faut-il vraiment se réjouir
des "révolutions arabes" ?
 Université d'été 2010 du MNR
 Université d'été 2009 du MNR
 PROTEGER LES FRANÇAIS
 Projet de financement de la Sécurité Sociale par une "Cotisation sociale sur le chiffre d'affaires" (C.S.C.A)
 Sarkozy et les dividendes
 Et si on parlait de l'Euro ?
 Europe: Sarkozy rejoint le MNR
 Archives

 Consulter notre magazine
 Contactez-nous
 Découvrez le MNR
 Adhérez au MNR

    Culture
    École
    Économie
    Environnement
    Europe
    Famille
    Identité
    Immigration
    International
    Islam
    Libertés
    MNR
    Mondialisation
    Nation
    Politique
    République
    Sécurité
    Social
    Travail
    Turquie
    Valeurs


 OK
 
Remonter en haut de la page