Communiqués
Agenda
Discours
Événements
Élections
Audio-Vidéo

Fil directeur
Programme
Dossiers
Ouvrages
De A à Z

Organisation
Fédérations
Trombinoscope
Adhésion / Soutiens
Images

Contacts
Tracts
Affiches
Magazines
Associations
Boutique



   Inscrivez-vous     OK
   Vous êtes ici : Accueil > Dossiers
Dossiers
Dossier du 26/10/01
Privatisation des autoroutes
Un véritable impôt cagnotte

Acte 1
C'était une belle histoire : la France des années 60-70 avait un retard en équipement autoroutier. La solution fut vite trouvée : l'Etat créa des concessions, confiées à des Sociétés autoroutières dont il détenait la majeure partie du capital.

Ces concessions devaient faire payer aux automobilistes un péage avec lequel elles financeraient le remboursement des emprunts lancés pour construire. Lorsque les emprunts seraient payés en totalité, le péage serait supprimé ou revu à la baisse puisqu'il ne resterait que l'entretien des dites autoroutes à financer.

Acte 2
L'usager s'étant habitué à payer il pouvait bien continuer et les bénéfices issus des concessions, prolongés alors même que l'emprunt était remboursé, seraient finalement affectés à la construction de nouvelles autoroutes puis, pourquoi pas, à d'autres infrastructures, ferroviaires par exemple.

Acte 3
Le 28 mars 2001, la France se met en conformité avec la nécessaire mise en concurrence imposée par l'Union européenne. Ainsi le produit des péages ne pourra plus servir à financer les nouveaux tronçons qui devront faire l'objet d'appels d'offre européens et d'un financement ad hoc.

Acte 4
La société ASF (Autoroutes du Sud de la France) voit ses profits présents et à venir grimper très rapidement sur le dos des usagers qui paient maintenant un véritable impôt déguisé. C'est le moment que choisit le gouvernement pour vendre les actions à un prix d'autant plus élevé qu'il est fondé sur de forts profits.

Acte 5
Apparemment, voici le mot d'ordre du gouvernement socialiste : " transformez tous les impôts en bénéfices grâce à des sociétés fictives puis revendez les sociétés. Faux-monneyeurs de tous pays, unissez-vous à Fabius et à Jospin : le temps de l'impôt-cagnotte est arrivé. "
Mais ces faits délictueux sont déjà couverts par l'autoamnistie !

Philippe MILLIAU
secrétaire national aux affaires économiques, conseiller régional d'Ile-de-France

Imprimer cette page




 Hélie Denoix de Saint-Marc : un chevalier des temps modernes
 Projet de réforme des retraites proposé par le MNR
 Dominique Venner : un Samouraï d'occident
 Université d'été 2011 du MNR
 Faut-il vraiment se réjouir
des "révolutions arabes" ?
 Université d'été 2010 du MNR
 Université d'été 2009 du MNR
 PROTEGER LES FRANÇAIS
 Projet de financement de la Sécurité Sociale par une "Cotisation sociale sur le chiffre d'affaires" (C.S.C.A)
 Sarkozy et les dividendes
 Et si on parlait de l'Euro ?
 Europe: Sarkozy rejoint le MNR
 Archives

 Consulter notre magazine
 Contactez-nous
 Découvrez le MNR
 Adhérez au MNR

    Culture
    École
    Économie
    Environnement
    Europe
    Famille
    Identité
    Immigration
    International
    Islam
    Libertés
    MNR
    Mondialisation
    Nation
    Politique
    République
    Sécurité
    Social
    Travail
    Turquie
    Valeurs


 OK
 
Remonter en haut de la page