Communiqués
Agenda
Discours
Événements
Élections
Audio-Vidéo

Fil directeur
Programme
Dossiers
Ouvrages
De A à Z

Organisation
Fédérations
Trombinoscope
Adhésion / Soutiens
Images

Contacts
Tracts
Affiches
Magazines
Associations
Boutique



   Inscrivez-vous     OK
   Vous êtes ici : Accueil > Dossiers
Dossiers
Dossier du 06/11/01
Sur le transport routier
Lettre ouverte aux transporteurs routiers

Comme le dit une publicité, si vous l'avez c'est qu'un camion vous l'a apporté. En faisant mienne cette phrase, je mesure toute l'importance que représente votre profession dans le tissu économique de notre pays.
Que vous soyez dirigeant ou salarié d'une grande compagnie nationale ou d'une petite entreprise artisanale, que vous soyez grand routier ou messager, vous êtes depuis quelques années frappés de plein fouet par de nombreuses difficultés qui nourrissent chez vous d'importantes et légitimes inquiétudes pour l'avenir.

Pire encore, les catastrophes du tunnel du Mont-Blanc ou plus récemment du Saint-Gothard viennent passionner un débat qui a trop tendance à incriminer systématiquement le camion, montré du doigt comme le coupable idéal.

Si je m'adresse à vous aujourd'hui, lors de votre grand rendez-vous professionnel, c'est donc pour vous exposer les mesures que je défends avec tous les élus du MNR (Mouvement national républicain) à travers la France.

- Simplifier notre réglementation particulièrement tatillonne. Alors que la conjoncture est de plus en plus concurrentielle, la multiplication des contrôles routiers, l'augmentation des repos obligatoires, la réduction autoritaire du temps de travail et la fiscalité pétrolière délirante - en dépit des acquis de septembre dernier - constituent autant d'entraves au développement de nos entreprises, notamment face aux concurrents belges ou allemands.

- Offrir une main d'oeuvre de qualité à nos entreprises. Le goulet d'étranglement des filières de formation existantes, la fin du service national grand pourvoyeur de chauffeurs PL et l'imposition de la FIMO augmentent aujourd'hui le décalage entre les offres d'emplois proposées et les emplois réellement pourvus. Ces dispositions sont particulièrement inquiétantes quand on connaît la moyenne d'âge élevée des actifs du secteur et la relative dévalorisation du métier de chauffeur, usant physiquement et psychologiquement. Résultat : les coûts d'intérim explosent et le recours à une main d'oeuvre étrangère s'accélère.

- Favoriser les emplois français. Les entreprises de transport belges ont ouvert la voie en obtenant le recrutement de 3 000 routiers extra-européens, souvent peu formés. C'est d'ailleurs un chauffeur turc illégalement entré sur le sol européen qui est à l'origine de la catastrophe du Gothard. Nous ne souhaitons pas que le transport routier connaisse une tiers-mondisation de ses emplois, synonyme de baisse des qualifications et des rémunérations.

- Bâtir un vrai projet national d'infrastructures. On peut parler sans cesse du ferroutage ou de l'amélioration des voies navigables. Mais c'est de vraies décisions dont nous avons besoin, y compris à partir d'une marge de manoeuvre budgétaire permettant au pays de se doter de nouvelles infrastructures. Qu'on le veuille ou non, la France doit retrouver une politique de grands équipements conforme aux enjeux de l'avenir et utiliser ses ressources pour mettre en oeuvre ces actions et non pour entretenir toute la misère du monde sur son sol.
Il n'y a en politique ni hasard ni fatalité. Les choix budgétaires doivent être faits dans l'intérêt prioritaire de notre pays, c'est-à-dire de son espace, de ses entrepreneurs et de ses simples citoyens. C'est le sens du message que je porterai dans six mois lors de l'élection présidentielle.

D'ici là, je vous adresse mes meilleures salutations et vous souhaite bonne route !

Bruno MEGRET

Imprimer cette page




 Hélie Denoix de Saint-Marc : un chevalier des temps modernes
 Projet de réforme des retraites proposé par le MNR
 Dominique Venner : un Samouraï d'occident
 Université d'été 2011 du MNR
 Faut-il vraiment se réjouir
des "révolutions arabes" ?
 Université d'été 2010 du MNR
 Université d'été 2009 du MNR
 PROTEGER LES FRANÇAIS
 Projet de financement de la Sécurité Sociale par une "Cotisation sociale sur le chiffre d'affaires" (C.S.C.A)
 Sarkozy et les dividendes
 Et si on parlait de l'Euro ?
 Europe: Sarkozy rejoint le MNR
 Archives

 Consulter notre magazine
 Contactez-nous
 Découvrez le MNR
 Adhérez au MNR

    Culture
    École
    Économie
    Environnement
    Europe
    Famille
    Identité
    Immigration
    International
    Islam
    Libertés
    MNR
    Mondialisation
    Nation
    Politique
    République
    Sécurité
    Social
    Travail
    Turquie
    Valeurs


 OK
 
Remonter en haut de la page