Communiqués
Agenda
Discours
Événements
Élections
Audio-Vidéo

Fil directeur
Programme
Dossiers
Ouvrages
De A à Z

Organisation
Fédérations
Trombinoscope
Adhésion / Soutiens
Images

Contacts
Tracts
Affiches
Magazines
Associations
Boutique



   Inscrivez-vous     OK
   Vous êtes ici : Accueil > Dossiers
Dossiers
Dossier du 17/11/02
Pour un nouveau départ
Motion adoptée au conseil national

Réuni le 17 novembre 2002, le Conseil national du MNR a décidé, malgré les graves et nombreuses difficultés que connaît le mouvement, de poursuivre avec force et détermination le combat qu'il a engagé pour la France et les Français.

Le MNR réaffirme en cette occasion sa volonté d'agir au service de ses idées qui seules peuvent assurer le renouveau de la France et de l'Europe.

- Dans un contexte international marqué par le choc des civilisations et la montée du péril islamiste, le MNR veut oeuvrer à l'émergence d'une France forte et d'une Europe puissante capable de défendre vigoureusement notre civilisation européenne et chrétienne.

- Face à l'accélération des migrations internationales, le MNR veut réaffirmer le droit du peuple français à assurer la maîtrise de son destin et à préserver son identité, sa prospérité et sa cohésion.

- Alors que l'insécurité et la violence se développent, le MNR veut rompre avec le laxisme pour rétablir l'ordre républicain. Il est partisan de la tolérance zéro à l'encontre des délinquants et des criminels et demande le retour à l'autorité de la loi qui doit s'imposer à tous et partout.

- A l'opposé des conceptions étatistes et fiscalistes, le MNR veut développer les libertés économiques en diminuant les dépenses publiques, en réduisant la bureaucratie et en baissant massivement les impôts. Il entend favoriser l'initiative de ceux qui créent, travaillent et innovent.

- Face au socialisme et au mondialisme qui frappent notre pays et provoquent précarité et misère, le MNR veut protéger les Français et combattre le chômage. Conformément au principe républicain de fraternité nationale, il entend donner la priorité aux Français en France et aux Européens en Europe.

- Alors que nos gouvernants placent systématiquement la France à la remorque des Etats-Unis et lui font perdre son indépendance au profit d'une Europe dictatoriale et mondialiste, le MNR veut rendre à la France sa souveraineté et offrir à l'Europe la puissance qui lui fait défaut dans un monde plus instable et dangereux que jamais.

- Devant la perte des repères qui désagrège notre société, le MNR veut promouvoir les valeurs qui fondent notre civilisation : le respect de la vie, la défense de la famille, les libertés, la fraternité, le sens de l'effort et le goût du travail. Il veut mettre à l'honneur les valeurs humanistes de notre pays comme la liberté d'opinion et la vraie démocratie.

Le MNR considère qu'il a un rôle essentiel à jouer pour promouvoir ce projet et ses valeurs à un moment où la France connaît un grave déclin.

En effet, les circonstances qui ont présidé à la création du MNR n'ont pas changé. Car aucune force politique actuelle n'est en mesure d'assurer le renouveau de notre pays. Au pouvoir comme dans l'opposition, l'UMP, indifférente aux graves problèmes que connaissent les Français, se soumet chaque jour davantage aux diktats du politiquement correct et s'aligne sur la gauche, tandis que le FN se complaît dans l'impasse passéiste et protestataire qui lui a été assignée.

Le Conseil national du MNR estime donc plus nécessaire que jamais d'oeuvrer à l'émergence dans notre pays d'une grande force de droite, une vraie droite de conviction nationale, populaire et républicaine, capable de proposer une alternative au système et n'ayant rien à voir ni avec l'extrême droite ni avec le centre. Une force moderne en phase avec notre peuple, ses problèmes et ses aspirations. Une force capable de faire la synthèse entre les valeurs qui fondent notre civilisation et les impératifs du monde d'aujourd'hui. Une force apte à rassembler tous nos compatriotes déçus par la politique et les partis institutionnels.

Pour mener à bien le renouveau de notre nation, la poursuite du combat est donc un devoir impérieux. Quelles que soient les difficultés qu'il rencontre, le MNR renouvelle donc sa confiance à Bruno Mégret et entend se réorganiser et se renforcer pour continuer son combat et pouvoir, un jour prochain, mettre ses idées au service de la France.

A cette fin, le Conseil national, s'adaptant aux contraintes matérielles auxquelles est confronté le mouvement, décide de restructurer le MNR selon les orientations suivantes :

1 - Réorganiser l'appareil territorial en le décentralisant et en assurant son fonctionnement de façon autosuffisante.

2 - Restructurer les fédérations en équipes territoriales enracinées ou en équipes militantes polyvalentes.

3 - Reprendre l'action militante par des initiatives nouvelles privilégiant le contact direct avec la population.

4 - Renforcer la cohésion interne du mouvement par des actions de formation, des réunions politiques régulières et des manifestations conviviales.

5 - Engager une campagne de recrutement d'adhérents et de cadres nouveaux et désintéressés, tout en assurant la mise à jour des adhérents existants.

6 - Multiplier les actions politico-médiatiques provinciales ou nationales.

7 - Resserrer les liaisons entre les fédérations, les adhérents et le siège par Internet, une lettre mensuelle, voire le Chêne.

8 - Réorganiser l'état-major national selon un mode de fonctionnement plus économique et plus décentralisé.

9 - Organiser une réflexion de fond sur les nouveaux enjeux politiques, en particulier européens, écologiques, économiques, sociaux et régionaux, et participer au débat des idées.

10 - Redéfinir les instruments de l'identification du mouvement afin que la personnalité du MNR soit mieux perçue et adopter à cet effet un vocabulaire nouveau et original pour asseoir la singularité de notre vision et de notre projet.

11 - Multiplier les initiatives pour économiser les frais de fonctionnement et augmenter les recettes afin d'accélérer le redressement financier du mouvement.

12 - Renforcer les liens de camaraderie et de solidarité internes pour faire face avec force et ardeur aux difficultés communes.

Imprimer cette page




 Hélie Denoix de Saint-Marc : un chevalier des temps modernes
 Projet de réforme des retraites proposé par le MNR
 Dominique Venner : un Samouraï d'occident
 Université d'été 2011 du MNR
 Faut-il vraiment se réjouir
des "révolutions arabes" ?
 Université d'été 2010 du MNR
 Université d'été 2009 du MNR
 PROTEGER LES FRANÇAIS
 Projet de financement de la Sécurité Sociale par une "Cotisation sociale sur le chiffre d'affaires" (C.S.C.A)
 Sarkozy et les dividendes
 Et si on parlait de l'Euro ?
 Europe: Sarkozy rejoint le MNR
 Archives

 Consulter notre magazine
 Contactez-nous
 Découvrez le MNR
 Adhérez au MNR

    Culture
    École
    Économie
    Environnement
    Europe
    Famille
    Identité
    Immigration
    International
    Islam
    Libertés
    MNR
    Mondialisation
    Nation
    Politique
    République
    Sécurité
    Social
    Travail
    Turquie
    Valeurs


 OK
 
Remonter en haut de la page