Communiqués
Agenda
Discours
Événements
Élections
Audio-Vidéo

Fil directeur
Programme
Dossiers
Ouvrages
De A à Z

Organisation
Fédérations
Trombinoscope
Adhésion / Soutiens
Images

Contacts
Tracts
Affiches
Magazines
Associations
Boutique



   Inscrivez-vous     OK
   Vous êtes ici : Accueil > Élections
Élections
Élections, le 21/04/02
Présidentielle 2002
Pour remettre de l'ordre en France

Bruno Mégret, qui a obtenu les 500 signatures de maires et d'élus nécessaires à sa candidature à l'élection présidentielle, organise sa campagne autour du thème principal ''remettre de l'ordre en France'', dans une démarche d'opposition au socialo-mondialisme et avec le retour à la sécurité comme priorité.

L'axe de campagne : remettre de l'ordre en France

La France est en plein désordre. Ce désordre se manifeste en premier lieu par la montée croissante de l'insécurité, par les conséquences dramatiques du mondialisme, de l'immigration et de l'inversion des valeurs. Il se développe également dans le domaine économique où le passage aux 35 heures crée une vaste pagaille. Ce sont progressivement l'ensemble de nos institutions qui sont affectées au point qu'il n'en est pratiquement plus une seule qui accomplisse correctement la mission qui est la sienne.

La justice s'occupe de tout sauf de punir les délinquants et les criminels, la police est à bout de souffle, la médecine et les hôpitaux se tiers-mondisent, la sécurité sociale est en pleine pagaille, l'agriculture est en crise et les produits alimentaires de plus en plus souvent contaminés. Les PME, les artisans et les commerçants sont étouffés par les charges, les retraités ne sont plus assurés de leur retraite, le franc est supprimé, l'école est gagnée par la violence et l'illettrisme. L'armée est réduite à la portion congrue et même la constitution perd de sa légitimité à force d'être révisée.

Tout semble inversé : les idées sont à l'envers, les hiérarchies de valeurs sont retournées, ce qui est bien est mal, ce qui est normal est condamnable, ce qui est utile est interdit, ce qui est malsain est encouragé. Les criminels et les délinquants sont de moins en moins punis alors que les policiers qui commettent une erreur sont de plus en plus sanctionnés. On garantit toujours mieux les droits de l'homme mais le droit fondamental à la sécurité est de plus en plus bafoué. Ceux qui travaillent paient de plus en plus d'impôts tandis que ceux qui vivent en parasites reçoivent de plus en plus de subsides. Il y a de moins en moins d'enfants mais les familles sont de moins en moins aidées. Les immigrés chez nous ont droit à des avantages qui leur sont réservés alors que les Français n'ont plus le droit d'être prioritaires en France.

Bruno Mégret, lui, fait campagne pour remettre de l'ordre dans notre pays et propose un véritable projet pour la France. Pour que les voyous aient peur et que les honnêtes citoyens soient protégés. Que ceux qui travaillent puissent jouir enfin des fruits de leur labeur. Que les Français redeviennent prioritaires et maîtres chez eux. Que l'école instruise à nouveau nos enfants des savoirs de notre civilisation. Que les familles soient enfin aidées et protégées. Que les nouveaux-nés soient les bienvenus en France. Que le peuple français redevienne souverain, que la France soit de nouveau respectée.

Les 5 priorités de Bruno Mégret

La tolérance zéro
Il faut que les honnêtes citoyens soient protégés et les voyous sévèrement sanctionnés, qu'on ne tolère aucun délit impuni et que les criminels les plus odieux encourent la peine de mort. Avec Bruno Mégret, l'ordre républicain sera rétabli dans les zones de non-droit, les bandes ethniques seront démantelées, les trafics d'armes et de drogue interrompus.

Non à l'immigration
Avec Bruno Mégret, nos compatriotes seront maîtres chez eux et prioritaires en France, la mauvaise immigration qui menace notre identité et notre intégrité nationale sera inversée, les délinquants étrangers et les clandestins seront expulsés tout comme les Français de papier qui bafouent nos lois et qui doivent être pour cela déchus de leur nationalité.

Priorité aux familles
Il faut que les familles soient aidées, les naissances encouragées, le mariage réhabilité et le PACS abrogé. Les allocations familiales seront portées à 1 500 francs par enfant et un revenu parental de 7 000 francs par mois sera créé. L'école devra assurer la transmission de nos savoirs et de nos règles de civilisation et sera libérée du racket, de la drogue et de la violence.

Stop les impôts
Avec Bruno Mégret, ceux qui créent des richesses pourront jouir des fruits de leurs efforts, choisir librement la durée de leur travail et cesser d'être pénalisés et ponctionnés par l'Etat. Avec Bruno Mégret, on mettra fin aux gaspillages et au parasitisme, les dépenses inutiles seront supprimées et le budget de l'Etat réduit afin de baisser tous les impôts en moyenne de 10% en cinq ans.

La fraternité française
Il faut que nos concitoyens disposent tous d'un emploi leur permettant d'en vivre dignement, qu'il puissent posséder un logement, que leurs retraites soient garanties et que la fraternité resserre les liens entre eux.

Les résultats

Après avoir réussi le formidable pari d'obtenir le parrainage de plus de 500 élus, Bruno Mégret obtient, le 21 avril, 2,34% des suffrages exprimés. Ce résultat modeste s'explique par le phénomène de "vote utile" qui s'est développé en fin de campagne en faveur de Le Pen lorsque beaucoup ont compris qu'il pouvait être au deuxième tour. Le candidat du MNR est ainsi victime de la grande surprise de ce scrutin : Lionel Jospin est éliminé de la course, le deuxième tour se jouera entre le candidat de la fausse droite et celui de l'extrême droite. Celui-ci, malgré le caractère exceptionnel de sa présence au second tour, apporte alors la preuve des terribles limites de sa personnalité et de sa stratégie du seul contre tous. Aucune démarche d'ouverture ni de rassemblement n'est entreprise, rien pour rassurer ni pour apaiser, une incapacité totale à présenter un projet crédible et construit, Le Pen se montre plus caricatural que jamais : sectaire, outrancier, extrémiste et purement protestataire. Résultat : malgré des scores très importants, au lendemain des élections, rien ne change pour les Français. Les raisons d'être du MNR demeurent inchangées.

Le livre programme de Bruno Mégret
Imprimer cette page




 Européennes 2009
 Législatives 2007
 Référendum de 2005
 Sénatoriales 2004
 Européennes 2004
 Régionales 2004
 Législatives 2002
 Présidentielle 2002
 Sénatoriales 2001
 Municipales 2001
 Cantonales 2001
 Européennes 1999

 Consulter notre magazine
 Contactez-nous
 Découvrez le MNR
 Adhérez au MNR

    Culture
    École
    Économie
    Environnement
    Europe
    Famille
    Identité
    Immigration
    International
    Islam
    Libertés
    MNR
    Mondialisation
    Nation
    Politique
    République
    Sécurité
    Social
    Travail
    Turquie
    Valeurs


 OK
 
Remonter en haut de la page