Communiqués
Agenda
Discours
Événements
Élections
Audio-Vidéo

Fil directeur
Programme
Dossiers
Ouvrages
De A à Z

Organisation
Fédérations
Trombinoscope
Adhésion / Soutiens
Images

Contacts
Tracts
Affiches
Magazines
Associations
Boutique



   Inscrivez-vous     OK
   Vous êtes ici : Accueil > Discours
DISCOURS
Thenissey - 29/08/04 - Discours de Luc VAN ENGELANDT
Pour une écologie de qualité
Face aux atteintes à l'environnement : une écologie de qualité. Discours à l'université 2004

La France et l'Europe sont menacées par un péril écologique qui menace notre qualité de vie mais aussi notre identité et l'harmonie de notre civilisation.

I - Les pollutions : péril écologique
De multiples causes s'additionnent pour donner les niveaux de pollution que l'on connaît aujourd'hui à la ville ou à la campagne.

L'agriculture intensive et l'élevage industriel
Depuis la fin des années cinquante, les pays européens et la France en particulier, peut-être en réaction aux pénuries de guerre et d'après-guerre et dans le but légitime d'assurer son autonomie alimentaire, se sont lancés dans une agriculture intensive utilisant beaucoup d'engrais chimiques et de pesticides qui permirent réellement de multiplier les rendements dans des proportions considérables. De la même façon, avec le bétail '' beneficia '' sans aucune retenue d'hormones et d'antibiotiques.

Ces méthodes a double tranchant sont à l'origine des graves problèmes de santé publique actuels. De grands déséquilibres écologiques n'ont fait que croître avec des mutations génétiques qui ont beaucoup nui aux animaux mais également, et surtout, porté atteinte à la santé des éleveurs et leurs enfants.

En effet, des scientifiques ont pu observer des changements de sexe chez les grenouilles avec multiplication de femelles stériles et réduction du nombre de males .Plus grave encore, il a été constate des taux de cancers anormalement élevés chez les agriculteurs et leurs proches, de même que des baisse de fertilité masculine et des anomalies foetales significatives.

L'utilisation de produits chimiques à tout va entraine en aval un appauvrissement des terres et une désertification de certaines parties des océans. (cf. Cotes du Mexique où des fonds marins sont désertés par la vie). Par ailleurs, tout le monde a en mémoire les proliférations d'algues vertes dans les rivières bretonnes et sur la côte bretonne dues a l'azote en excès largue par Ie lisier des exploitations industrielles porcines qui accentue le cycle des algues par temps chaud.

N'oublions pas, surtout, que l'élevage industriel fragilise des animaux dont l'espace de vie est réduit au plus juste et que I'immunité de ces bêtes est fragilisée ; donc on utilise des compléments ''antibiothérapiques '' incorpores dans l'alimentation des bovins (volailles et porcs), antibiotiques qui '' passent '' ensuite dans la chaîne alimentaire et qui se retrouvent dans nos assiette avec les '' résistances '' pour nos organismes et la fuite en avant des chercheurs qui courent toujours après la mise au point de substances toujours dont l'efficacité est toujours limitée dans le temps.

Le charbon : longtemps source majeure d' énergie dans la plupart des pays, le charbon source importante de rejet dans l'atmosphère de substances polluantes (CO2, CO, etc.), est abandonné dans la plupart des pays occidentaux depuis plusieurs années mais est encore utilise en Allemagne pour la production d' électricité a cause du rejet du '' tout nucléaire '' impose par les Grunen allemands et a été utilisé massivement dans les ex-pays du bloc de l'Est et dans la Chine fort développement industriel.

L'utilisation du charbon est responsable encore aujourd'hui de nombreuses affections (silicose, asthme chronique, etc.) qui contribuent par le coût des soins au célèbre et perpétuel '' trou de la Sécu '' cher aux partisans de CSG en tout genre.

Le pétrole : l'utilisation massive du pétrole dans l'industrie et les transports depuis les années cinquante entraîne des rejets considérables de polluants tels que le dioxyde de soufre, le CO2.

Les Verts qui, au nom de la pollution automobile, ont imposé aux Européens, par des arguments contestables, la pose de pots catalytiques sur les véhicules pour supprimer l'adjonction de plomb dans les carburants. Malheureusement, les pots catalytiques au contact des gaz d'échappement rejettent des résidus de platine sur les chaussées très volatiles et qui, par inhalation, entraînent une augmentation des cancers du poumon dans la population même chez les non-fumeurs.

L'amiante, le plomb : tout le monde connaît les ravages du plomb présent encore dans certaines canalisations de maisons anciennes et de réseaux de ville sur les enfants en particulier par la maladie du saturnisme. N'oublions pas l'affaire des terrains jouxtant l'usine METALEUROP de Douai, laquelle a pollué et intoxiqué pendant des décennies les habitants de ces contrées avec la complicité de tous les syndicats et des responsables de l'usine !

J'évoquerai aussi le rôle de l'amiante utilisée pour calorifuger bon nombre d'usines et de maisons alors que, depuis plusieurs années, il a été démontré le rôle de cette substance dans l'asbestose et les cancers pulmonaires (mésotheliomes).

Le Nucléaire : Je pense que, contrairement à l'opinion des Verts anti-nucléaire bornés, l'énergie nucléaire est actuellement l'énergie la plus propre avec quand même des réserves concernant le traitement des déchets qui, a l'heure actuelle, ne sont pas encore neutralisés, faute de procédé efficace. I1 est indispensable que des moyens importants soient mis a la disposition des chercheurs afin que la France soit le premier pays a trouver le procédé qui mettrait fin aux délires des Verts contre une énergie qui assure notre indépendance.

Produits chimiques divers : n'oublions jamais que tous les produits utilisés en agriculture intensive (pesticides,engrais de synthèse, etc.) , dans l'élevage industriel (antibiotiques, hormones, vaccins, etc.), dans la médecine occidentale actuelle (antibiotiques, antiseptiques, vaccins vivants) se retrouvent sous une forme ou sous une autre tel quel ou dégradés dans le biotope et qu'ils modifient les équilibres biologiques pour se retrouver ensuite dans nos assiettes avec toutes les conséquences que l'on commence seulement a mesurer : multiplication des carences nutritionnelles, cancers. Actuellement, le premier facteur responsable des cancers dans le monde c'est l'alimentation ! Sujet tabou en France.

Les OGM : pour ou contre ?
Le débat fait rage et les anti-OGM menés par l'extrême-gauche et José Bové se sont emparés d'un thème politique majeur sur lequel peu de gens de droite se prononcent avec intérêt. Les OGM sont le produit de modifications génétiques de plantes et parfois d'animaux (brebis Dolly) par de grands groupes multinationaux essentiellement américains dont le représentant le plus connu est Monsanto.

Les OGM sont le produit d'une logique économique basée sur l'agriculture et l'élevage intensifs qui permettent de diminuer les catastrophes sanitaires et la fragilité des végétaux et animaux d'après les promoteurs. En réalité, les OGM out d'abord pour but de gagner beaucoup d'argent en vendant des semences stériles aux agriculteurs qui deviennent donc dépendants des firmes qui les leur fournissent chaque année. De plus et surtout, les OGM permettent à des plantes qui ne résistent pas a certains traitements phytosanitaires de devenir tolérantes : la boucle est bouclée, ils produisent les semences et vendent des produits très toxiques qui ne détruisent pas a priori ces mêmes plantes !

Par ailleurs, de nombreux biologistes ont signalé les risques de dissémination de ces OGM qui rendraient toute autre culture impossible, y compris les cultures ''bio''. Enfin, aucune étude n'a encore permis d'écarter le risque pour la santé de l'homme d'ingérer au long cours ce type de produits.

Le Bruit : Alors que le bruit est devenu très important dans nos sociétés urbaines, aucune volonté politique sérieuse de droite ne s'est emparée de cette question pour proposer des solutions aux pollutions sonores, sources importantes de maladies neurologiques, troubles du sommeil, accidents du travail, handicaps sensoriels,suicides, etc.

Les pollutions électromagnétiques : en constante augmentation, par l'utilisation de scanners, de téléphones portables, sans compter les ondes en tout genre qui modifieraient certaines fréquences vibratoires des cellules du corps humain.

II - Politique de l'environnement : qualité de vie

But a atteindre : il est indispensable de rapprocher l'homme de son milieu afin que l'être humain ''grandisse '' avec le progrès au service de l'homme. En effet, le progrès technique doit aider l'homme à vivre, mais il ne doit pas le couper de ses racines, de son biotope.

Quelques propositions pour une écologie de qualité :

1° - L'agriculture environnementale
II est important de montrer qu' agriculture biologique n'est pas synonyme de rendements dérisoires comme l'attitude des ex-soixantehuitards le laisse penser.

Les progrès de la recherche sur la vie, l' agrobiologie, ont permis de mettre au point des méthodes '' propres '' de productions biologiques tant dans l' élevage que la culture. Les exemples ne manquent pas avec le développement de l' agriculture biodynamique basée sur les cycles lunaires comme les luttes contre les parasites par la recherche de sols équilibrés par l'apport de substances naturelles et l'utilisation de prédateurs naturels (exemple des coccinelles contre les pucerons...).

Le développement de l' agriculture biologique permettra de rétablir certains équilibres naturels et de mieux protéger la santé des populations.

Ne nous leurrons pas sur l' agriculture dite ''raisonnée'' qui n' est que le dernier avatar des producteurs et des distributeurs pour enrayer la demande sans cesse croissante de produits bio. Notons que la prépondérance de l' agriculture intensive en France n'a pas permis a notre pays de favoriser la production bio, de telle sorte que, face aux demandes , nous sommes obligés d'importer la très grande partie de ces produits !

2° - La politique des transports
Contrairement aux Verts qui devaient le problème de l'automobile dans les grandes villes avec leurs obsessions égalitaristes du tout transport en commun, il existe une voie alternative consistant à proposer le développement des voitures très propres à moteur électrique (fortes incitations fiscales). Par ailleurs, il faut lutter contre la pollution des poids lourds et leur dangerosité par le développement du ferroutage comme le font la Suisse et l'Autriche.

3° - La politique industrielle
Il faut continuer de développer tous les dispositifs anti-pollution au sein des industries polluantes et créer des labels permettant aux consommateurs d'y voir plus clair sur les efforts et la manière de produire des entreprises méritantes et celles des pays en voie de développement qui n' ont pas ces contraintes.

4° - Politique de santé :On assiste actuellement a la faillite et à l'agonie de système français de santé fondé au départ sur le paritarisme et qui, au fil des années, est devenu une usine a gaz où immigration, solidarité et déresponsabilisation ont conduit le système à un modèle soviétoïde où plus personnes, soignants et patients ne sait qui paye quoi et ce que cela coûte !

Le système de santé est victime d'abord du chômage endémique, de la folle politique d'immigration et des droits de l'homme, et de la déshumanisation des pratiques médicales.

Le patient doit redevenir un être global et non un numéro, une pathologie ou une bouche a gelules. Il doit rester au coeur de la relation médecin-malade. Bon nombre de médecins sont devenus des ''dealers'' au service de lobbies pharmaceutiques et du pouvoir politique sans souvent en être réellement conscients.

Pour 100 Euros dépensés par la Sécu, il y a 10 Euros pour les médecins, 14 Euros vont pour les médicaments, 43 Euros pour l'Hôpital ! Pièce maîtresse du système de santé, l'hôpital souffre de la déresponsabilisation des patients, de celle des médecins, et de celle d'une administration pléthorique.

Pour mettre un terme à toutes ces dérives, il conviendrait de prendre trois grandes dispositions :

La première consisterait à créer une caisse nationale santé qui pourrait être budgétée par l'État afin de permettre aux citoyens démunis d'être soignés. Par ailleurs, les personnes qui souhaiteraient cotiser à cette caisse feraient ce choix avec leurs parts salariales et patronales.

Il faudrait également instaurer la concurrence : à côté du système public, les compagnies d'assurance proposeraient des contrats santé avec un cahier des charges minimum dans un cadre de règlement minimum d'intérêt public. Le salarié recevrait un sorte de chèque santé prélevé sur ses revenus de telle manière qu'il serait ainsi dans l'obligation de cotiser pour son risque santé.

Enfin, il y aurait lieu d'officialiser les médecines naturelles. La liberté et la responsabilisation des patients passent en effet par le libre choix thérapeutique comme l'Europe l'a décidé il y a plusieurs années. Ce libre choix permettrait la diminution du coût financier de la santé car beaucoup de thérapies naturelles sont infiniment moins coûteuses.

En conclusion, je dirai que l'heure est venue, pour un mouvement de droite, attaché aux terroirs et aux valeurs traditionnelles, proche des réalités, de faire entendre un message mettant en avant la notion de responsabilité, le goût de l'effort et surtout un retour à des valeurs humaines et environnementales qui permettent de lutter contre toutes ces formes de pollution qui intoxiquent nos corps mais aussi nos esprits.

Luc VAN ENGELANDT dans le trombinoscope
Imprimer cette page


 Face au PS, l'alternative nationale
 La décadence des valeurs
 Le mondialisme triomphant !
 Immigration : l'invasion continue
 Lettre de Bernard BORNETTE
 Mondialisation, démondialisation :
les enjeux
 La dé mondialisation, c'est possible ! ou ?
 Mondialisation : La grande illusion !
 Regroupement familial : 35 ans plus tard
 Résister à la colonisation
 Qu'est-ce que la violence ?
 La violence de la pensée unique
 Archives

 Consulter notre magazine
 Contactez-nous
 Découvrez le MNR
 Adhérez au MNR

    Culture
    École
    Économie
    Environnement
    Europe
    Famille
    Identité
    Immigration
    International
    Islam
    Libertés
    MNR
    Mondialisation
    Nation
    Politique
    République
    Sécurité
    Social
    Travail
    Turquie
    Valeurs


 OK
 
Remonter en haut de la page