Communiqués
Agenda
Discours
Événements
Élections
Audio-Vidéo

Fil directeur
Programme
Dossiers
Ouvrages
De A à Z

Organisation
Fédérations
Trombinoscope
Adhésion / Soutiens
Images

Contacts
Tracts
Affiches
Magazines
Associations
Boutique



   Inscrivez-vous     OK
   Vous êtes ici : Accueil >Communiqués
Communiqués
Communiqué du 08/11/17
Sanction contre Radio Courtoisie : honte au CSA

On peut lire sur le site du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel le texte suivant :

''Assemblée plénière du 4 octobre 2017
Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a prononcé à l'encontre de l'association Comité de défense des auditeurs de Radio Solidarité (CDARS) une sanction pécuniaire d'un montant de 25 000 euros à verser au Trésor public, soit près de 3 % de son chiffre d'affaire (*) Il a observé qu'au cours de l'émission du 28 mars 2016, des propos de nature à encourager des comportements discriminatoires à l'égard des personnes en raison de leur appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion avait été tenus...

(*) Le montant de la sanction pécuniaire (article 42-2 de la loi du 30 septembre 1986) doit être fonction de la gravité des manquements commis et en relation avec les avantages tirés du manquement, sans pouvoir excéder 3 % du chiffre d'affaires.''


On constate donc que la sanction prononcée s'élève au maximum prévu. Bien que le CSA ne le précise pas, on comprend que les propos incriminés sont ceux de François Foucart, indiquant que, d'après la lecture du Coran, l'islam est une religion de haine.

Ainsi donc, alors que des dizaines de personnes sont tuées au nom d'Allah, en Europe et aux Etats-unis, le CSA prend la responsabilité de mettre en grande difficulté financière une radio qui a dit une vérité à propos de l'islam : les membres du CSA ont-ils jamais lu le Coran ? Certes, tous les musulmans ne sont pas des terroristes, mais nos autorités refusent obstinément de voir que la violence du terrorisme islamiste a bien sa racine dans le Coran.

Avec tous ceux qui veulent défendre notre civilisation, travaillons à ouvrir les yeux de nos dirigeants sur le danger immense que comporte la diffusion de l'islam.


Lire la suite
Communiqué du 04/10/17
Tuerie de Marseille : la France accueille les délinquants à bras ouverts !

L'homme (Ahmed Hanachi) qui a tué à l'arme blanche deux jeunes femmes à Marseille ce dimanche 1er octobre était tunisien. Il avait eu affaire à la police française à sept reprises depuis 2005, la dernière le vendredi précédant l'attentat, suite à un vol d'une veste dans un centre commercial de Lyon ; il avait été libéré le samedi soir, après sa garde à vue. Il pouvait donc raisonnablemnt penser qu'il ne risquait pas grand-chose en France : il ne lui restait plus qu'à « couronner » sa carrière par le meurtre de deux malheureuses jeunes femmes qui se sont trouvées sur son chemin. Ce ne sont pas les manifestations de douleur dont nous abreuvent les journalistes, qui feront revivre les victimes ; par contre, il serait urgent de revoir le fonctionnement de la police et de l'administration, pour atteindre l'efficacité minimum qu'on est en droit d'en attendre. Combien d'autres Ahmed Hanachi sont-ils en circulation en France ?

Avec tous ceux qui se préoccupent de l'ordre et de la sécurité publics, exigeons des hommes politiques qu'ils mettent fin au laxisme administratif, judiciaire et policier concernant les étrangers, et que soient systématiquement expulsés ceux qui sont des délinquants.


Lire la suite
Communiqué du 26/09/17
Un ancien fiché S entre dans la police !!!

D'après une information de RTL, confirmée par Europe 1, un homme, fiché S en 2012 pour son intérêt pour l'islam radical, était néanmoins entré dans la police comme adjoint de sécurité (ADS), après avoir tenté de faire carrière dans l'armée.. Après trois années de surveillance, la fiche S est levée. Et, « couronnement» de cette histoire, il est devenu vendredi dernier gardien de la paix...Que doit-on penser de la hiérarchie qui a permis cela, cependant que le policier patriote Sébastien Jallamion a été démis de ses fonctions et contraint de s'exiler, suite à la dénonciation d'une collègue qui n'avait pas apprécié un message (privé) sur Facebook pointant du doigt le danger de l'État islamique ? Comment peut-on sérieusement penser que nous sommes protégés des dangers du terrorisme islamique ? Combien faudra-t-il de nouveaux morts pour que nos autorités ouvrent les yeux et arrêtent de parler d' « islamophobie » quand certains veulentt attirer l'attention sur les dangers liés à l'islam ?

Avec tous les patriotes, dénonçons sans relâche les dangers extrêmes de la complaisance envers l'islam radical, fruit abouti de l'islam orthodoxe.


Lire la suite
Communiqué du 28/08/17
Après les attentats en Espagne : merci Charlie hebdo !

La première page de Charlie Hebdo : '' Islam, religion de paix...éternelle '' (avec l'image de personnages écrasés par une camionnette), nous amène à rendre hommage, pour une fois, à la lucidité et au courage de cet hebdomadaire qui nous a plutôt habitués à des titres hostiles à notre civilisation. Après la tuerie de janvier 2015 (deux ans plus tard!), une partie de la gauche ouvrirait-elle les yeux sur la vraie nature des attentats '' terroristes '', jamais qualifiés d''' islamistes '' ?
Après nous avoir demandé d''' être Charlie '', les tenants du '' pas d 'amalgame '' vont-ils enfin ouvrir les yeux ?

Avec tous ceux (croyants ou non) qui veulent défendre notre mode de vie, continuons à pousser nos responsables à reconnaître le lien étroit entre l'islam et les attentats qui ensanglantent l'Europe et une partie du monde.


Lire la suite

    Plus ancien




 Année 2013
 Année 2012
 Année 2011
 Année 2010
 Année 2009
 Année 2008
 Année 2007
 Année 2006
 Année 2005
 Année 2004
 Année 2003
 Année 2002

 Consulter notre magazine
 Contactez-nous
 Découvrez le MNR
 Adhérez au MNR

    Culture
    École
    Économie
    Environnement
    Europe
    Famille
    Identité
    Immigration
    International
    Islam
    Libertés
    MNR
    Mondialisation
    Nation
    Politique
    République
    Sécurité
    Social
    Travail
    Turquie
    Valeurs


 OK
 
Remonter en haut de la page