Communiqués
Agenda
Discours
Événements
Élections
Audio-Vidéo

Fil directeur
Programme
Dossiers
Ouvrages
De A à Z

Organisation
Fédérations
Trombinoscope
Adhésion / Soutiens
Images

Contacts
Tracts
Affiches
Magazines
Associations
Boutique



   Inscrivez-vous     OK
   Vous êtes ici : Accueil > De A à Z
DE A À Z
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z
Lettre P

Parlement

Regroupant l'Assemblée nationale et le Sénat, il est théoriquement le siège du pouvoir législatif. Mais à un mode de scrutin anti-démocratique s'ajoutent la pesanteur des administrations publiques, l'hégémonisme des pouvoirs exécutif et judiciaire, le transfert croissant de compétences à l'Europe de Bruxelles et le contrôle abusif du Conseil constitutionnel pour priver les parlementaires français actuels de tout pouvoir et finalement d'une réelle légitimité.
Voir aussi :  Démocratie  
QUE FAIRE ? Rendre du pouvoir au parlement (n° 338 à 340)
Patrie

Littéralement ''pays des pères'' (patria), terre sur laquelle sont enterrés ses ancêtres... et où naissent les enfants. La patrie est à fois la communauté que constitue un peuple et le territoire qu'il a marqué de son empreinte et qui le rattache à son histoire. En Europe, mais aussi dans la plupart des régions du monde, les patries sont organisées en nations. Et le patriotisme, qui repose sur l'amour de son pays, représente l'un des sentiments les plus naturels qui soient.
Voir aussi :  Nation  Peuple  
Pauvreté

Réapparue en France avec l'arrivée de la gauche au pouvoir et les premiers échecs de sa politique (les '' nouveaux pauvres '' des années 80), elle est loin d'avoir disparu à l'orée du troisième millénaire. Aujourd'hui, sept millions de Français sont assistés, ce qui signifie qu'ils vivent d'une allocation sociale ou du chômage. Sans même compter les chômeurs, SDF, RMIstes et autres allocataires de prestations sociales, les '' travailleurs pauvres '' qui ont un emploi mais gagnent moins de 535 euros (3 500 F) par mois, sont au nombre de 1,3 million. Près de la moitié (510.000) sont des salariés, 350 000 des indépendants. Avec leurs familles, ils sont 2,8 millions. Au total, selon la dernière étude de l'INSEE, 1,6 million de familles et 4,2 millions de Français vivent dans la pauvreté, c'est-à-dire avec un revenu mensuel inférieur à 535 euros (3 500 F) pour une personne seule, 800 euros (5 250 F) pour un couple et 1280 euros (8 400 F) pour une famille de 3 enfants.
QUE FAIRE ? Protéger l'emploi des Français (n° 455 à 459)
Restaurer la fraternité nationale (mesures n° 474 à 497)
Pensée unique

Organisée autour de l'idée que la mondialisation est par nature bénéfique et doit être poussée dans sa logique la plus extrême, cette pseudo-pensée est en réalité une idéologie mondialiste qui prône le mélange planétaire et vise à la disparition des frontières, des nations, des races et des religions. Elle est par ailleurs de nature matérialiste et libertaire. Seule compte l'économie et tout doit être subordonné au développement des marchés car, pour le reste, aucun système de valeurs ne doit prévaloir et tout est permis dès lors que l'on respecte les droits de l'homme. En France, cette idéologie politiquement correcte est de surcroît mâtinée d'étatisme et de socialisme, et s'impose à tous avec une force quasi totalitaire.
Voir aussi :  Politiquement correct  
QUE FAIRE ? Rétablir les libertés et la démocratie (n°331 à 366)
Peuple

Communauté de population homogène liée par une histoire, un territoire, un patrimoine, une culture - et notamment une langue - et des traditions en commun. Le peuple français, subtile alchimie des apports celtes, latins et germains, est un des plus anciens de l'histoire de l'humanité. C'est aussi l'un des plus menacés par les flux migratoires de peuples totalement étrangers à son identité.
Voir aussi :  Culture  Nation  Patrie  République  
Pieds noirs

Français installés en Afrique du Nord pendant plus plus d'un siècle (1831-1962). Les pieds-noirs ont développé les contrées où ils s'étaient enracinés, faisant par exemple de l'Algérie un pays doux et prospère. Leur '' rapatriement '' à la suite des accords d'Evian, en 1962, constitue, avec l'injuste et odieux sort réservé aux harkis, l'une des pages les plus sombres de l'histoire de la France.
Policiers

Fonctionnaires chargés de la sécurité publique. Généralement courageux et dévoués à leur mission, ils constituent dans nombre de quartiers le dernier rempart face à la montée de la barbarie. Trop souvent abandonnés par le pouvoir, la justice et les médias, ils sont la cible privilégiée des '' jeunes délinquants ''. En dix ans, de 1989 à 1999, 130 policiers et gendarmes ont été tués en service, et encore 15 en 2001.
Voir aussi :  Etat  Insécurité  Sécurité sociale  Violences urbaines  
QUE FAIRE ? Renforcer les forces de l'ordre (n° 251 à 256)
Politique

Action des hommes en faveur de leur communauté d'appartenance en vue du bien commun. La politique a pour objet premier l'organisation de la vie d'un peuple sur sa terre. Issue de la Grèce antique ('' polis '' : cité), la politique est devenue un art en Europe : elle vise à rendre possible ce qui est nécessaire. En démocratie, la politique suppose l'engagement de tous : '' Un citoyen qui ne fait pas de politique n'est pas un citoyen paisible, mais un citoyen inutile '' (Périclès). La France souffre, comme nombre de pays '' développés '', d'une désaffection croissante de la population pour cette activité qui est systématiquement dénigrée par les grands médias et a été dévoyée par certains politiciens : corruption, incompétence, trahison et mépris des électeurs... La montée de l'abstention est une menace pour le bon fonctionnement de nos institutions.

QUE FAIRE ? Réhabiliter le politique et la morale civique
QUE FAIRE ? Réhabiliter la morale civique (mesures n°13 à 15)
Rénover l'Etat (mesures n° 299 à 302)
Rétablir la liberté des Français (mesures n° 331 à 342)
Politiquement correct

Totalitarisme mou qui empêche tout débat d'idées pourtant nécessaire à la vie démocratique. Né aux Etats-Unis, afin de culpabiliser la majorité WASP (White Anglo-Saxon Protestant), cette dictature sournoise s'est développée dans la plupart des pays occidentaux, permettant le recyclage d'un marxisme à bout de souffle. En France, il s'appuie sur des facteurs économiques (le mondialisme vécu comme une '' nécessité ''), idéologiques (la philosophie libertaire de mai 68 revisitée par un moralisme larmoyant) et plus prosaïquement politiques (la volonté de discréditer les valeurs de droite afin d'asseoir le pouvoir de la gauche dans tous les domaines).
Le vecteur privilégié de la diffusion du '' politiquement correct '' est le message médiatique : fondé sur l'image, le visible, le sensible, celui-ci élimine le raisonnement au profit de l'émotion, ce qui permet toutes les manipulations (voir le '' charnier '' de Timisoara lors de la révolution roumaine, la profanation de Carpentras, les guerres du Golfe et du Kosovo...). '' Concrètement, la pensée unique se traduit par un consensus qu'il est interdit de remettre en question et qui s'ordonne autour de trois mots d'ordre : oui à l'Europe de Maastricht (et à la mondialisation qu'elle préfigure), non à la fermeture des frontières (le '' repli frileux '' sur soi), oui au démantèlement du modèle familial traditionnel '' (Jean Sévillia, Le Spectacle du Monde, mars 2000). Synonymes : police de la pensée, terrorisme intellectuel.
Voir aussi :  Pensée unique  
QUE FAIRE ? Restaurer les principes républicains (n° 331 à 336)
Pollution

Conséquence dramatique de la vision utilitariste et '' humanitariste '' des sociétés modernes, qui ne voient dans la nature qu'un outil ou une source de profit, et non un patrimoine commun et une valeur à préserver et à transmettre : imperat naturam nisi parendo : '' on ne commande à la nature qu'en lui obéissant ''. La pollution est globale puisqu'elle affecte aujourd'hui tous les aspects de l'environnement : pollution de l'eau (nappes phréatiques), des océans, des constructions (amiante et plomb), de l'air (bruit, odeurs, '' effet de serre ''...) ou encore de la nourriture. Le réchauffement de l'atmosphère, la désertification, la destruction des forêts, l'épuisement des ressources halieutiques et agricoles, la progression des maladies virales, la pollution des mers et des ressources aquatiques constituent autant de '' points de rupture écologiques '' qui s'additionnent et se démultiplient.
Voir aussi :  Ecologie  Environnement  Nucléaire  
QUE FAIRE ? Défendre l'environnement (mesures n° 87 à 104)
Polygamie

Interdite par la loi française, cette pratique islamique du mariage avec plusieurs femmes est contraire à notre civilisation mais trop souvent tolérée par l'administration française. La sécurité sociale reconnaît ainsi comme ayant droit, avec versement normal des prestations, la première épouse déclarée par un assuré musulman polygame. Et un éboueur de la Ville de Paris marié à trois femmes peut dès lors gagner 3 200 euros (21000 F) par mois au lieu des 1370 euros (9000 F) prévus statutairement pour un tel emploi (journal '' La Une '', mai 1997).
Pompiers

Corps d'élite professionnel ou bénévole intervenant avec efficacité et dévouement pour sauver des vies humaines et protéger la population : incendies, feux de forêts, rixes, accidents de la route, etc. Bien que les pompiers remplissent des missions de plus en plus dangereuses, ils ne reçoivent pas les soutiens publis qu'ils méritent. Plusieurs dizaines d'entre eux sont pourtant, chaque année, agressés et grièvement blessés en intervenant dans les quartiers sensibles des banlieues françaises.
QUE FAIRE ? Valoriser le statut des pompiers (mesure n°271)
Préférence nationale

Principe naturel par lequel les nationaux bénéficient dans leur propre pays de droits privilégiés par rapport aux étrangers. Ainsi les Français ne devraient pas seulement avoir l'exclusivité pour le droit de vote et l'accès à la fonction publique, mais ils devraient également être prioritaires pour les emplois, les logements et les prestations familiales et sociales. La préférence nationale est légitime et nécessaire car il n'est pas de groupe qui ne soit fondé surle principe de la préférence à l'égard de ses membres. Tel est le cas pour un corps de métier, une entreprise, une association, un club sportif ou encore une mutuelle d'assurance. Il n'y a donc pas de nation possible sans préférence nationale. D'ailleurs, l'absence de priorité pour les Français que nous connaissons actuellement est à la fois injuste et dangereuse car elle dévalorise l'appartenance à la communauté nationale et agit comme une pompe aspirante de l'immigration.
QUE FAIRE ? Assurer la priorité aux européens (n° 140 à 144)
Prélèvements obligatoires

Ponctions opérées sur les Français par les services de l'Etat à son profit ou à celui des collectivités locales ou de la sécurité sociale. Le poids des impôts et des charges (45,3 % du PIB) constitue en France un véritable carcan pour les entreprises et un boulet insupportable pour tous les Français, quels que soient leurs revenus. D'autant que l'augmentation de la pression fiscale correspond à une dégradation des services publics : l'Etat augmente les impôts mais assure de moins en moins la sécurité des citoyens. Depuis plus de dix ans, tous les gouvernements promettent de baisser les impôts tout en continuant à les alourdir. Le seul gouvernement Jospin a augmenté l'ensemble de taxes, impôts et contributions de plus de 420 milliards de francs entre 1997 et 2002 !
Voir aussi :  Dépenses publiques  
QUE FAIRE ? Engager une révolution fiscale (n° 403 à 413)
Prisons

La France compte près de 52 000 détenus pour moins de 48 000 places disponibles. 108 prisons sur 182 sont surpeuplées, dont près de 20 avec un taux supérieur à 200 %. Plus du quart de la population détenue dans les prisons françaises est de nationalité étrangère, dont 70 % originaires du continent africain, soit deux fois plus qu'en 1980 et quatre fois plus que leur proportion officielle au sein de l'ensemble de la population. Dans certaines régions, notamment en Provence, en Ile-de-France ou dans le Nord, avec les bi-nationaux, immigrés naturalisés et autres '' Français de papier '', cette proportion atteint ou dépasse les 75 %. Un prisonnier coûte en moyenne 45,5 euros par jour à la collectivité.
Voir aussi :  Immigration  Insécurité  
QUE FAIRE ? construire de nouvelles prisons (mesure n° 293)
Valoriser le statut de surveillant (mesures n° 294 à 296)
Procès d'Aix-en-Provence

Pour avoir proposé et fait voter par le conseil municipal de Vitrolles-en-Provence une '' prime de naissance '' de 5 000 F en faveur des familles dont au moins l'un des parents est français ou ressortissant de l'Union européenne, Catherine Mégret et son premier adjoint ont été poursuivis comme des délinquants devant le tribunal correctionnel, jugés le 15 septembre 2000 et condamnés pour '' discrimination raciale '' à 3 mois de prison avec sursis, 2 ans d'inéligibilité et plus de 75 000 euros (500.000 francs) d'amende et frais divers ! Cette prime de naissance sur critère de nationalité avait pourtant été votée et appliquée pendant plusieurs années par plusieurs autres municipalités sans jamais avoir été contestée (ainsi, par exemple, à Neuilly-sur-Seine et Courbevoie en 1985 ou à Saint-Maur-des-Fossés en 1988). Cette condamnation judiciaire d'une décision politique est contraire tous les principes républicains puisqu'elle méprise le suffrage universel, bafoue la séparation des pouvoirs et signifie qu'en France, aider les familles françaises et encourager la natalité est devenu un délit.
Ce procès d'Aix-en-Provence est symbolique de la progression totalitaire du politiquement correct, de la dérive judiciaire et des atteintes répétées à la démocratie locale.
Voir aussi :  Justice  Vitrolles-en-Provence  
QUE FAIRE ? Assurer la liberté d'opinion (mesures n° 343 )
Empècher le gouvernement des juges (mesure n° 280)
Province

Entité historique et géographique regroupant une partie de la population française sur la base d'un territoire déterminé et d'une identité forte et originale. Ainsi en est-il par exemple de la Bretagne, de la Corse, de la Provence, de l'Alsace, de la Normandie, du Berry, de la Savoie ou encore de la Picardie. La province doit remplacer la région et les départements comme cadre idéal d'expression de la démocratie locale. Les Français, qui subissent l'effacement des valeurs traditionnelles, la mondialisation sauvage et l'immigration massive se montrent d'ailleurs de plus en plus attachés à leur identité provinciale qui les relie à la mémoire de leur peuple.
Voir aussi :  Nation  Patrie  Peuple  
QUE FAIRE ? Créer des collectivités enracinées (n° 313 à 330)
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z
 Consulter notre magazine
 Contactez-nous
 Découvrez le MNR
 Adhérez au MNR

    Culture
    École
    Économie
    Environnement
    Europe
    Famille
    Identité
    Immigration
    International
    Islam
    Libertés
    MNR
    Mondialisation
    Nation
    Politique
    République
    Sécurité
    Social
    Travail
    Turquie
    Valeurs


 OK
 
Remonter en haut de la page