Communiqués
Agenda
Discours
Événements
Élections
Audio-Vidéo

Fil directeur
Programme
Dossiers
Ouvrages
De A à Z

Organisation
Fédérations
Trombinoscope
Adhésion / Soutiens
Images

Contacts
Tracts
Affiches
Magazines
Associations
Boutique



   Inscrivez-vous     OK
   Vous êtes ici : Accueil > De A à Z
DE A À Z
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z
Lettre A

Abstention

Attitude de nombreux citoyens français qui, en croyant '' refuser de choisir '', laissent en fait les autres - ceux qui votent - décider à leur place. L'augmentation croissante de l'abstention en France constitue, avec la corruption de la classe politique et le totalitarisme larvé de la pensée unique, à la fois une cause et un symptôme de la grave crise de régime dans laquelle s'enfonce notre pays.
QUE FAIRE ? Renouer avec le civisme (mesures n° 331 à 349)
Affaires

Ensemble des procédés illégaux permettant l'enrichissement personnel ou collectif de certains responsables politiques, stars des médias et décideurs économiques : détournement de fonds publics, abus de biens sociaux, prise illégale d'intérêt, emplois fictifs, blanchiment d'argent sale, commissions occultes, etc. Cette corruption généralisée, à l'origine de nombreux scandales éclaboussant l'ensemble des partis institutionnels souvent complices entre eux, n'est pas seulement immorale : elle bafoue les principes de la République, encourage la délinquance à tous les niveaux et donne naissance à une véritable économie parallèle. Au bout du compte, ce sont les Français, comme consommateurs ou contribuables, qui paient l'ardoise laissée par les escrocs. C'est l'exemple du '' trou '' du Crédit Lyonnais, des études bidons de la SEM 92, des marchés publics d'Ile-de-France ou encore des nombreuses affaires liées à la MNEF, à la société Elf et à la Mairie de Paris.
Voir aussi :  Corruption  Corruption  
QUE FAIRE ? Rétablir l’exigence morale (mesures n°13 à 18)
Africanisation

Phénomène massif conduisant à imposer en France et en Europe une population et des habitudes de vie étrangères : tenue vestimentaire, habitudes culinaires, économie parallèle, religion, moeurs et coutumes. Certains quartiers des grandes villes françaises sont déjà partiellement africanisés. ''Quantitativement, il y a de plus en plus de personnes résidant en France qui sont originaires d'Afrique du Nord, ou d'Afrique subsaharienne, sans compter ceux qui se revendiquent prioritairement comme blacks. Au total, avec les enfants, ils sont 6 à 7 millions dans l'hexagone. Mais les modes de vie aussi se rapprochent des modèles africains : regardez le sport, la musique, le petit commerce ou l'économie informelle (25 % de l'économie française). Nos Etats de droit deviennent des principautés avec leurs chantages, leur corruption et leurs passe-droits, leurs zones de non-droit, leur dynamique centrifuge, et le remplacement de la loi par la transaction'' (Jean-Paul Gourevitch, La France africaine, Le Pré aux Clercs, 2000).
Voir aussi :  Immigration  Islamisation  Tiersmondisation  
QUE FAIRE ? Réduire l'immigration (mesures n° 133 à 172)
Agriculture

Art de cultiver la terre pour assurer la subsistance d'un peuple et façonner par là même un paysage, un art de vivre et des valeurs garantissant l'équilibre et la survie d'une société. La France connaît une mort lente de la paysannerie caractérisée par le regroupement des exploitations et la chute corrélative du nombre d'agriculteurs. Le prix moyen de production tout comme celui de la terre agricole sont en baisse permanente : les paysans français paient ainsi très cher la politique productiviste et mondialiste imposée sous la pression des Américains par la Commission de Bruxelles. Obligés de vendre souvent en-dessous de leur prix de revient, ils deviennent dépendants de subventions européennes qui disparaitront progressivement. Ils subissent de surcroît les restrictions technocratiques, gel des terres, arrachage des vignes, campagnes d'abattage pour éviter la surproduction, quotas de production du lait ou du sucre ; le fiscalisme d'Etat : 40 % du revenu agricole est confisqué par les charges sociales et fiscales ; et le libre-échangisme mondial : disparition des protections douanières et importations massives de productions étrangères.
QUE FAIRE ? Reconstruire l’agriculture (mesures n° 423 à 447)
Air France

La compagnie aérienne nationale est confrontée à une explosion des '' incidents en vol '', de l'injure à l'agression physique (476 faits constatés en 1997, 1.200 en 98 et plus de 3.000 en 99). Face à ce phénomène qui touche quasiment toutes les compagnies dans le monde, la Fédération internationale des ouvriers des transports (ITF) a édité une charte prônant la tolérance zéro à l'égard des perturbateurs, sollicité une formation adaptée pour les personnels navigants et demandé aux Etats une plus grande sévérité au plan pénal.
Amérique (Etats-Unis d')

Seule superpuissance mondiale depuis la fin de la Guerre froide, les Etats-Unis mènent souvent, sous couvert du nouvel ordre mondial, une politique hégémonique visant à imposer à l'ensemble de la planète leur loi et leur vision du monde. Pour ce faire, ils n'hésitent pas à utiliser l'Otan et à recourir à l'agression militaire contre des Etats jugés récalcitrants comme l'Irak et la Serbie. Ils livrent également une guerre commerciale aux nations européennes, utilisant à cette fin les institutions internationales comme l'OMC ou l'Union européenne. Les combats qu'ils mènent sont souvent contradictoires : moralisme et laxisme, compétitivité à outrance et juridisme forcené, développement de la drogue et frénésie anti-tabac, féminisme et discrimination positive, argent roi et mondialisme.
Voir aussi :  Europe  France  Nouvel ordre mondial  
QUE FAIRE ? Défendre notre culture (mesures n° 19 à 43)
Assurer notre indépendance face aux USA (n° 179 à 182)
Amsterdam

Capitale politique des Pays-Bas ; c'est dans cette ville qu'a été signé le traité européen du même nom, en 1998, par Jacques Chirac et Lionel Jospin. Ce texte institue la monnaie unique européenne, l'euro, et prévoit notamment le transfert de la politique d'immigration des Etats membres à la commission de Bruxelles. Il constitue donc un pas supplémentaire en direction d'un fédéralisme européen ouvertement hostile aux souverainetés des peuples et des nations d'Europe.
Voir aussi :  Euro  Europe  Fédéralisme (européen)  Maastricht  Schengen  
ANPE

L'agence nationale pour l'emploi compte 17 000 agents, coute 1,14 milliards d'euros (7,5 milliards de francs) par an aux contribuables et ne trouve effectivement un travail qu'à 7,4 % des chômeurs français, la plupart d'entre eux ayant recours à leurs relations (43,1 %), à des candidatures spontanées (24 %) ou en répondant directement à des petites annonces (6,4 %), selon une étude du Centre d'étude pour l'emploi en 1994.
QUE FAIRE ? Supprimer le monopole de l’ANPE (mesure N° 466)
Apprentissage

Filière de formation initiale à un métier fondée sur une approche globale, à la fois théorique et surtout pratique. Ce système permet d'échapper aux pesanteurs et aux insuffisances de l'Education nationale. Malgré un effort souvent important consacré par les Conseils régionaux à cette filière, dénigrée par les syndicats enseignants mais plébiscitée par les familles et les professionnels, le nombre de places offertes en apprentissage aux jeunes Français reste notoirement insuffisant.
QUE FAIRE ? Réorganiser l’école (mesures n° 53 à 60)
Développer les études en alternance (mesure n°463)
Armée

Instrument garantissant la sécurité, l'indépendance, la souveraineté et les libertés des Français. Le maintien du lien entre l'armée et la nation constitue la condition de la survie des vertus civiques. N'en déplaise aux pacifistes, l'entretien d'une armée forte, aussi bien équipée qu'entraînée, est également la meilleure façon de ne pas avoir à faire la guerre : '' Si vis pacem para bellum ''. Sacrifiée par les différents gouvernements depuis une décennie, '' l'armée de métier '' vantée par Jacques Chirac s'achemine vers une '' armée de moitié '' incapable de remplir seule ses missions.
Voir aussi :  Etat  Nation  Peuple  
QUE FAIRE ? Reconstruire l'armée (mesures n° 219 à 241)
Artisans

830 000 personnes, dont plus de 200 000 femmes, vivent d'une activité artisanale en France, contribuant ainsi efficacement au dynamisme de l'économie nationale. Confrontés à l'obligation du passage aux 35 heures, à la prolifération des grandes surfaces, aux distorsions de la concurrence et à des réglementations abusives, les artisans sont, avec les commerçants et les chefs de petites entreprises de moins de dix salariés, les grands oubliés des politiques publiques et les éternelles victimes de la bureaucratie, notamment fiscale.
Voir aussi :  Commerçants  Entreprises  
QUE FAIRE ? Réhabiliter le travail manuel (mesures n° 55 à 58)
Libérer l'emploi (mesures n°369 et 379)
Baisser les charges (mesure n°407)
Assistance

Logique d'aide financière et matérielle systématique aux personnes et aux groupes de personnes qui ne trouvent pas leur place au sein de la société. Si une assistance ponctuelle est souhaitable et naturelle au sein de la communauté nationale, son élargissement à tous les '' exclus '', résidents étrangers en tête, en dévoie le sens : l'assistance devient un dû et l'assistanat se développe, au mépris de la dignité, de la liberté et de la légitime fierté des bénéficiaires.
QUE FAIRE ? Libérer l’économie (mesures n° 367 à 384)
Sauver l'emploi (mesures n°464 à 467)
Organiser la fraternité nationale (mesures n°474 à 484)
Associations

La France compte 700 000 associations, regroupant 20 millions de membres, mobilisant 30,5 milliards d'euros (200 milliards de francs) de budget et employant 1,3 million de salariés. Si la plupart des associations, notamment locales, remplissent un réel rôle social et d'animation, d'autres trop nombreuses, généralement politisées et financées sur fonds publics, sont coûteuses et inutiles. Une association vraiment libre doit vivre des cotisations de ses adhérents et non de subventions publiques parfois détournées et le plus souvent versées selon des critères idéologiques. La multiplication des associations bidons, entièrement manipulées par les pouvoirs publics, traduit une crise du politique, lequel se défausse ainsi sur des organismes de la '' société civile ''. Une société civile sans légitimité démocratique et dont le rôle tient davantage de l'encadrement idéologique de la population que de l'exercice des libertés individuelles.
QUE FAIRE ? Limiter les subventions (mesures n° 414 à 418)
Restaurer la probité publique (mesures n° 13 à 18)
Automobilistes

Eternelles vaches à lait des gouvernants, les usagers de la route sont pourtant rentables pour l'Etat : les automobilistes paient 2,30 euros pour une dépense des pouvoirs publics en leur faveur de 1 euro (investissements d'infrastructures et coût des nuisances et de l'insécurité routière compris). Quant à l'industrie automobile, elle représente une grande richesse pour la nation en termes d'emplois directs et indirects, d'exportations ou encore par la fiscalité sur les entreprises.
QUE FAIRE ? Baisser les taxes (mesures n° 406 et 407)
Avortements

Contrairement à une idée complaisamment entretenue, leur nombre connaît en France une forte hausse depuis quelques années (+ 6% entre 1990 et 1998). Près de 220 000 avortements sont pratiqués par an, soit 1 pour 3 naissances. Les taux d'avortements les plus élevés concernent les femmes de vingt à vingt-quatre ans, mais la plus forte augmentation est le fait des jeunes femmes de dix-huit dix-neuf ans. Sept jeunes filles de quinze à dix-huit ans sur 1 000 ont recours à une interruption volontaire de grossesse, laquelle peut désormais être effectuée jusqu'à douze semaines et sans accord parental. Au lieu de décourager la pratique de l'IVG et de développer des solutions alternatives, les gouvernements successifs ont donc favorisé toujours davantage le recours à l'avortement. Résultat : depuis l'adoption de la loi Veil en 1975 légalisant l'IVG, près de 6 millions d'enfants à naître ont ainsi disparu au moment même où le nombre de bébés est insuffisant pour assurer le renouvellement des générations.
Voir aussi :  Vie  
QUE FAIRE ? Respecter la vie (mesure n° 558-560)
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z
 Consulter notre magazine
 Contactez-nous
 Découvrez le MNR
 Adhérez au MNR

    Culture
    École
    Économie
    Environnement
    Europe
    Famille
    Identité
    Immigration
    International
    Islam
    Libertés
    MNR
    Mondialisation
    Nation
    Politique
    République
    Sécurité
    Social
    Travail
    Turquie
    Valeurs


 OK
 
Remonter en haut de la page